Pression partielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La pression partielle d'un gaz parfait i dans un mélange de gaz parfaits de pression totale  p_{tot}~ est définie comme la pression  p_{i}~ qui serait exercée par les molécules du gaz i si ce gaz occupait seul tout le volume offert au mélange, à la température de celui-ci. Elle correspond donc à la contribution de ce gaz i à la pression totale du mélange.

Définition mathématique[modifier | modifier le code]

La loi de Dalton, valable rigoureusement pour un mélange idéal de gaz parfaits, relie la pression partielle  p_{i}~ et la pression totale  p_{tot}~ par l'intermédiaire de la fraction molaire  x_{i}~ du constituant considéré dans le mélange :

 x_{i} = \frac {n_{i}}{n_{tot}}
 n_{i}~ est le nombre de moles d'un constituant quelconque repéré par l'indice  i ~ dans le mélange et  n_{tot}~ le nombre total de moles dans le mélange.
La pression partielle du constituant i est égale au produit de sa fraction molaire par la pression totale.
 p_{i}= x_{i} \cdot p_{tot}~

La pression d'un mélange idéal de gaz parfaits est la somme des pressions partielles de chacun de ses constituants.

\sum p_{i}= \left(\sum x_{i}\right) \cdot p_{tot} = p_{tot}~
car \sum x_{i} = 1~.

Voir aussi[modifier | modifier le code]