Présidence de Bombay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Situation administrative du Monde indien en 1909, jaune pour les Etats princiers et rose pour les Présidences.
Présidence de Bombay en noir, 1906.

La Présidence de Bombay était l'une des trois entités administrative de l'Inde britannique ; Elle se situait sur la partie ouest du continent, elle a commencé à Surat au XVIIe siècle comme comptoir pour la Compagnie anglaise des Indes orientales pour finir par englober une partie de l'ouest indien, du Pakistan et de la Péninsule arabique. En Inde cela représentait, au plus fort de son extension, l’État du Gujarat, les deux tiers du Maharashtra et le nord-ouest du Karnataka, la province pakistanaise Sindh, de 1847 à 1935, Aden au Yemen de 1839 à 1939 mais pas les états princiers.

La Présidence avait sa propre force armée.

Gouverneurs royaux[modifier | modifier le code]

Au mariage de Charles II d'Angleterre avec Catherine de Bragance, cette dernière amenait en douairie Bombay, le 19 mars 1662, le premier gouverneur était nommé.

  • Abraham Shipman

du 19 mars 1662 au 1 novembre 1664,

  • Humphrey Cooke de février 1665 au 5 novembre 1666,
  • Gervase Lucas du 5 novembre 1666 au 21 mai 1667,
  • Henry Gary du 22 mai 1667 au 23 septembre 1668.

Gouverneurs de la Compagnie[modifier | modifier le code]

Le 21 septembre 1668 par la charte du 27 mars 1668, la gouvernance de Bombay fut cédé à la Compagnie des Indes pour 10Livres de l'époque. Dans les premiers temps, 1668 à 1687, le gouverneur siégeait à Surat et Bombay avait un gouverneur délégué.

au 4 février 1690,

Articles connexes[modifier | modifier le code]