Pourriture racinaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plant de pois chiche avec symptômes de pourriture racinaire.
Plant de pois chiche (Cicer arietinum) avec symptômes de pourriture racinaire. Noter la décoloration symptomatique de certaines feuilles.

Les pourritures racinaires sont des maladies des plantes affectant le système racinaire causées par des agents pathogènes du sol, qui peuvent être des champignons, des bactéries, des nématodes.

L'attaque des agents pathogènes provoque la désagrégation des organes de la plante dédiés à l'absorption et à la conduction des substances nutritives. La plante subit un dépérissement plus ou moins généralisé. Les agents pathogènes responsables de pourriture des racines sont généralement polyphages, et attaquent plusieurs genres de plantes.

Certains facteurs environnementaux tels l'excès d'eau, une texture du sol trop compacte, le gel, peuvent déclencher la pourriture des racines ou aggraver les attaques des agents pathogènes.

En français, on appelle pourridié (ou « carie des racines » au Québec), les pourritures racinaires causées par des champignons et qui affectent les végétaux ligneux (arbres, arbustes, vigne, etc.)[1].

Lorsqu'elles affectent des plantes cultivées, ces maladies peuvent avoir une grande importance économique. C'est par exemple le cas de la pourriture des racines du pois due à Aphanomyces euteiches.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Legrand, Jean-Jacques Guillaumin, Brigitte Lung-Escarmant, Bernard Botton, L'Armillaire et le pourridié-agaric des végétaux ligneux, Inra, coll. « Synthèses »,‎ 2005, 487 p. (ISBN 9782738012081), p. 23.