Philippe II de Hanau-Lichtenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hanau (homonymie).
Pierre tombale de Philippe II de Hanau-Lichtenberg à Babenhausen (Hesse)

Philippe II de Hanau-Lichtenberg est né à Hanau le 31 mai 1462. Il décède le 22 août 1504 et est enterré à Babenhausen. Il succède à son père Philippe Ier décédé le 10 mai 1480. Il devient ainsi le deuxième comte de Hanau, sire de Lichtenberg, et gouvernera son territoire durant 24 années. Il épouse le 9 septembre 1480, Anne fille du comte Ludwig d'Issenburg. En 1491, il accomplit un pèlerinage à Jérusalem.

Enfance[modifier | modifier le code]

Philippe II est né le 31 mai 1462 entre 21 et 22 heures en tant que deuxième fils du comte Philippe Ier l'Ancien de Hanau-Babenhausen[1] et de son épouse Anne de Lichtenberg. Il fut baptisé trois jours plus tard en l'église Sainte-Marie de Hanau.

Famille[modifier | modifier le code]

Mariage[modifier | modifier le code]

Il épouse le 9 septembre 1480, Anne d'Ienbourg († 1522), pour ce faire une dispense papale a été nécessaire étant donné leur parenté au quatrième degré. De cette union sont issus :

  1. Philippe III de Hanau-Lichtenberg (* 18 octobre 1482; † 15 mai 1538).
  2. Anne (* 1485; † 11 octobre 1559), nonne au cloître de Marienborn.
  3. Margareth (* 1486; † 6. août 1560 à Babenhausen), nonne au cloître de Marienborn à cause d'un faux-pas (grossesse)[2] et recluse au château de Babenhausen jusqu'à son décès[3]. Elle fut inhumée en l'église Saint-Nicolas de Babenhausen.
  4. Ludwig (* 5 octobre 1487 à Bouxwiller; † 3 décembre 1553 à Willstätt), religieux, célibataire.
  5. Marie (* ca. 1487[4]; † vers 1526), abbesse du cloître de Klarenthal entre 1512 et 1525.
  6. Amalie[5] (* 7 juin 1490 in Bouxwiller; † 11 mars 1552 à Pfaffenhoffen), religieuse, enterrée en l'église Saint-Adelphe de Neuwiller.
  7. Reinhard (* 19 février 1494 à Klingenberg; † 12 octobre 1537), chanoine au chapitre de Strasbourg, inhumé à Neuweiler.

Enfants illégitimes[modifier | modifier le code]

Deux enfants illégitimes lui sont attribués[6]. Sa paternité ne peut pas être certifiée mais tout autre père semble devoir être écarté[7].

  1. Hans de Hanau (né entre 1480 et 1484)
  2. Cornélius de Hanau (né entre 1480 et 1484; † 1549)

Pèlerinage à Jérusalem[modifier | modifier le code]

En 1491, Philippe II entreprend un pèlerinage en Terre sainte. Il célèbre Pâques à Venise. À Jérusalem il est fait chevalier du Saint Sépulcre. Au début de l'hiver il est de retour chez lui. Le récit de voyage de Dietrich de Schachten au sujet de ce pèlerinage cite plusieurs fois le comte Philippe II[8].

Décès[modifier | modifier le code]

En raison de ses mauvaises expériences avec son frère Ludwig, il fait savoir à ses fils qu'après sa mort le comté de Hanau-Lichtenberg ne devra pas être partagé. Mais cette recommandation ne sera pas vraiment appliquée.

Le comte Philippe II meurt le 22 août 1504 entre 4 et 5 Heures à Babenhausen. Il est inhumé en l'église paroissiale Saint-Nicolas de Babenhausen. Sa pierre tombale est située à droite de l'autel dans le chœur.

Bibliographie en langue allemande[modifier | modifier le code]

  • M. Goltzené, Aus der Geschichte des Amtes Buchsweiler, in: Pay d’Alsace, Heft 111/112, S. 64f.
  • Hatstein (handschriftliche Chronik im Archiv des Hanauer Geschichtsvereins)
  • E. Haug, Groß-Arnsburg bei Baerental. In: Wasgaublick. Jg. 19, Nr. 10, 1991, S. 364-419.
  • Bernhard Herzog, Chronicon Alsatiae. Elsasser Chronick unnd außführliche beschreibung des unteren Elsasses am Rheinstrom ... Straßburg 1592.
  • J. G. Lehmann, Urkundliche Geschichte der Grafschaft Hanau-Lichtenberg im unteren Elsasse. 2 Bde., o.O. 1862 (?), ND Pirmasens 1970.
  • Eckhard Meise, Bernhard Hundshagen - kein Denkmalschutz im Hanau des frühen 19. Jahrhunderts, in: Neues Magazin für Hanauische Geschichte 2006, S. 3 - 62.
  • Wilhelm Morhardt, Hanau alt's - in Ehren b'halt's - Die Grafen von Hanau-Lichtenberg in Geschichte und Geschichten = Babenhausen einst und jetzt 10. Babenhausen 1984.
  • Reinhold Röhricht u. Heinrich Meisner, Deutsche Pilgerreisen nach dem Heiligen Lande. Berlin 1880
  • Sebastian Scholz, Die Inschriften der Stadt Darmstadt und des Landkreises Darmstadt-Dieburg und Groß-Gerau = Die deutschen Inschriften Bd. 49, Mainzer Reihe Bd. 6. Hrsg. v. der Akademie der Wissenschaften Mainz. Wiesbaden 1999.
  • Reinhard Suchier, Genealogie des Hanauer Grafenhauses, in: Festschrift des Hanauer Geschichtsvereins zu seiner fünfzigjährigen Jubelfeier am 27. August 1894. Hanau 1894.
  • Georg Wittenberger, Stadtlexikon Babenhausen. Babenhausen 1995.
  • Ernst J. Zimmermann, Hanau Stadt und Land. 3. Auflage, Hanau 1919, ND 1978.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois aussi appelé de Hanau-Lichtenberg.
  2. Nur Wittenberger, S. 92, spricht explizit von einer Schwangerschaft.
  3. Morhardt, S. 34
  4. Schätzung aufgrund des Eintrittsalters ins Kloster und ihrer Geschwisterreihe.
  5. Die Zimmerische Chronik (Bd. 3, Seite 440f) berichtet über sie: [Amelia von Ebnerstein] ward zu Gernspach begraben; geschach anno domini 1546. Sie ward zu grab gelegt in einem schwarzen rock, das har zu ruck gehengkt und ein grüenen kranz uf. Dozumal ist das alt frölin [Amalie] von Hanow, war des alten graf Philipsen schwester und seßhaft zu Newweiler, im Wildtpadt gewest, hat hierumb nichs gewisst. Dieselbig nacht ist dieses frewlis Amalei gaist in aller masen und gestalt, wie sie begraben worden, zu dem frewlin von Hanow ins Wildpadt kommen, hat sich bei irem bet, als sie noch gewacht, mit frölichem angesicht erzaicht und stillschwigendt, ohne ainich gebolder, widerumb abgeschaiden, als ob es ir gnaden wellte. Vollständiger Text: Seite:De Zimmerische Chronik 3 441.jpg
  6. Vgl. Haug, S. 419
  7. Die Vaterschaft des Grafen Philipp II. von Hanau-Lichtenberg ist für Hans und Cornelius von Hanau nicht sicher nachgewiesen. Jedoch kommt aufgrund des erschlossenen Zeitraums für ihre Geburt kein anderes Mitglied der Familie von Hanau-Lichtenberg für die Vaterschaft in Frage. Da sie ausschließlich aus der Grafschaft Hanau-Lichtenberg versorgt werden, ist die Vaterschaft eines Hanau-Münzenberger Grafen auszuschließen.
  8. Abgedruckt bei Röhricht/Meisner, S. 162ff