Peter Freund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peter Freund

Peter George Oliver Freund (né le 7 septembre 1936, à Timişoara, Royaume de Roumanie), de nationalité américaine, est un professeur émérite de physique théorique à l'université de Chicago. Il a apporté d'importantes contributions à la physique des particules et à la théorie des cordes. C'est également un écrivain actif.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peter Freund est né, a grandi et fait ses études dans la ville roumaine de Timisoara. En novembre 1956, après sa participation à une manifestation anti-soviétique, Freund a été arrêté par la Securitate, le service de de police politique secrète communiste. Il fut aligné avec d'autres étudiants entre un mur et une colonne de tanks, en l'espèce un peloton d'exécution armé de blindés, qui, étant donné le confusion qui régnait, n'a pas ouvert le feu.

En 1959, il s'arrangea pour quitter la Roumanie. Freund obtint son doctorat (PhD) en physique théorique à l'université de Vienne, avec Walter Thirring comme directeur de thèse. Depuis 1965, Freund est en poste à l'université de Chicago. Il y habite avec sa femme Lucy, une psychologue clinicienne. Ils ont eu deux filles, toutes deux mariées : Pauline, juriste à Seattle et Caroline, économiste à Washington.

En tant qu'enseignant, il a notamment dirigé Yongmin Cho comme étudiant.

Recherches[modifier | modifier le code]

Freund faisait partie des initiateurs de la « dualité à deux composantes » qui impulsa ce qui est parla suite devenu la théorie des cordes. Il fut l'un des pionniers de l'unification moderne de la physique en introduisant des dimensions spatiales supplémentaires et trouva les mécanismes par lesquels ces dimension s'enroulent sur elles-mêmes.

Il produisit des contributions significatives, à la théorie des monopôles magnétiques, à la supersymétrie et à la supergravité, aux liens entre la théorie des cordes et la théorie des nombres, de même qu'à la phénoménologie des hadrons.

Écrivain[modifier | modifier le code]

Au-delà de sa production de physicien, Freund est l'auteur de l'ouvrage A Passion for Discovery[1]. Au cours des années, en plus de sa production d'articles scientifiques, Freund a écrit de courtes histoires, et les a publié à partir de 2001. Ses récits apparaissent sur le journal littéraire en ligne Exquisite Corpse (Cadavre exquis) et d'autres journaux.

En plus de ces courts récits, Freund a écrit deux romans, The Fine Underwear of Consciousness et Upside Down, de même que le roman Belonging[2]. Avec son ami d'enfance,le romancier roumain Radu Ciobanu, il a écrit en roumain le livre Dialog peste Atlantic [3], publié chez Emia en 2006. Ce livre traite de la façon dont deux amis, séparés pendant une cinquantaine d'années, perçoivent le monde, les événements, les arts, la science, et finalement tentent de se retrouver malgré leurs deux vies vécues dans des conditions très différentes : Freund s'est débrouillé pour quitter la Roumanie pour l'Ouest, alors que Radu Ciobanu a vécu en traversant les horreurs de la dictature communiste.

Le livre West of West End[4], compilation d'histoires courtes, est paru en octobre 2008. Une autre comilation d'histoires courtes, Tales in a Minor Key[5] a été publié en 2012[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. en français : La Passion de la découverte, chez World Scientific, Singapour, New York, Londres, 2007
  2. en français, respectivement Les Dessous chics de la conscience, À l'envers et Appartenance
  3. en français : Dialogue par dessus l'Atlantique)
  4. en français, approximativement : À l'ouest de la pointe Ouest
  5. en français : Contes en mode mineur
  6. « U. of C. physicist, writer brings us back to vanished life of postwar Europe (L'écrivain, physicien à l'Université de Californie, nous ramène à la vie disparue de l'Europe d'après guerre) », Chicago Tribune,‎ 25 mars 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]