Peigne (tissage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Peigne (homonymie).
Fils passant entre les dents d'un peigne.

Le peigne d'un métier à tisser est un élément ressemblant à un grand peigne à cheveux et permettant la distribution des fils de chaîne et le tassage du fil de trame après chaque passage de navette. Il est intégré au battant et constitué d'un cadre portant une série de fins câbles tendus.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le peigne était fait autrefois et selon les pays, de roseau, canne ou bambou puis fut remplacé par des fils de métal.

Ce serait John Kay, qui, en 1738, aurait utilisé le premier des câbles d'acier et de cuivre, l'idée étant rapidement adoptée. Auparavant les cannes étaient découpées à l'aide d'un mandrin avec des lames équidistantes : les morceaux ainsi obtenus étaient ensuite fixés de la même manière que les câbles métalliques le furent par la suite.

A. Fils ou « dents »
B. Armature en bois maintenant les fils
C. Cordes de coton permettant de maintenir les dents.