Patch Tuesday

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Patch Tuesday, qui survient le deuxième mardi de chaque mois, est le jour où Microsoft met à disposition de ses clients les derniers patchs de sécurité pour ses logiciels (en français, « rustines logicielles »).

Débuté avec Windows 98, Microsoft utilise le système Windows Update qui permet de vérifier les patchs de sécurité à appliquer à Windows. Depuis, ce système a été actualisé pour inclure aussi les mises à jour des autres produits de l'entreprise, incluant Office.

Coût[modifier | modifier le code]

Le système de mise à jour de Windows a souffert de deux problèmes affectant d'un côté les utilisateurs novices et de l'autre les administrateurs de grands parcs de machines.

Le premier problème touchait les utilisateurs novices qui ne le connaissaient pas et donc ne l'utilisaient pas. La solution de Microsoft a été d'introduire le système des « mises à jour automatiques » qui informe l'utilisateur que des mises à jour sont disponibles pour son système.

Le second problème affecte les grands déploiements du système, comme le connaissent les grandes entreprises. De tels déploiements font qu'il est difficile de vérifier que tous les systèmes sont bien à jour. Le problème s'est aggravé par le fait qu'une rustine pouvait empêcher le fonctionnement correct d'une application et devait donc être désinstallée.

Afin de réduire les coûts engendrés par le déploiement des patchs, Microsoft a créé le concept de Patch Tuesday. L'idée est que des patchs sont accumulés durant un mois et sont ensuite distribués un jour précis pour que les administrateurs systèmes puissent se préparer. Cette date a été fixée à peu près au début de la semaine, et surtout assez loin de la fin pour que tout problème éventuel soit corrigé avant le week-end. Les administrateurs système peuvent prévoir comme étant « jour des mises à jour » le second mardi de chaque mois et se préparer en conséquence.

Le terme Patch Tuesday a été utilisé pour la première fois le troisième trimestre de l'année 2004. Il est devenu synonyme du jour où les créateurs de logiciels mettent à disposition leurs mises à jour de sécurité. Quelques journalistes et quelques analystes parlent de Hack Wednesday, ou Exploit Wednesday, comme étant le jour d'après où les hackers lancent des attaques en utilisant les vulnérabilités nouvellement découvertes et publiées.

Conséquences en matière de sécurité[modifier | modifier le code]

La conséquence la plus évidente est que les corrections de problèmes de sécurité ne sont pas proposées aux utilisateurs le plus rapidement, leurs systèmes peuvent donc être vulnérables durant une période allant jusqu'à un mois après la réalisation effective d'un correctif. Implicitement, cette politique suppose que la plupart des attaques soient le fait de méthodes de rétro-ingénierie plutôt que de failles du lendemain zero day. On ne sait pas dans quelles mesures cette prétention se vérifie.

Dans le passé, il y a eu des cas où les vulnérabilités ont été rendues publiques le lendemain ou quelques jours après permettant la propagation de vers informatiques. Ceci ne laisse pas à Microsoft suffisamment de temps pour incorporer ses mises à jour, et donc théoriquement, une ouverture d'un mois pour que les attaquants et les vers informatiques exploitent le trou de sécurité avant qu'un patch ne résolve le problème.

Rigueur du calendrier[modifier | modifier le code]

Dans la plupart des cas, les mises à jour de Microsoft et les correctifs sont seulement diffusés le jour du Patch Tuesday. Cependant, des cas où les mises à jour sont délivrées en dehors de cette date ne sont pas rares, et se produisent, en moyenne, plusieurs fois par année.

Les critiques disent que le rapport entre les vulnérabilités choisies par Microsoft qui sont comblées chaque mois et l'importance de ces failles n'est pas suffisamment élevé. Il y a eu des cas où les vulnérabilités ont été jugées comme « hautement critiques », exploitées activement par des vers informatiques et qui n'avaient pas reçu de correctifs, alors que d'autres jugées moins sévères avaient été comblées lors du Patch Tuesday. Cela vient du fait que plusieurs failles sont analysées en même temps par l'équipe de développement et les plus simples sont résolues plus rapidement. La résolution d'une faille est affectée à un développeur en fonction de ses compétences. Les résolutions les plus complexes nécessitent la collaboration de plusieurs personnes et de partenaires extérieurs qui sont déjà occupés sur d'autres sujets importants.

Exploitation du mercredi[modifier | modifier le code]

Beaucoup d'exploits sont conçus peu de temps après la publication d'une mise à jour. En analysant la mise à jour, les concepteurs d'exploits peuvent facilement renseigner les autres sur les méthodes d'exploitation d'une vulnérabilité précise. Par conséquence, le terme Exploit Wednesday a été introduit[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kerry Maxwell, « Word of the Week - Hotfix », Macmillan,‎ 9 juillet 2007 (consulté le 12 décembre 2008)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]