OpenERP

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le logiciel de gestion. Pour l’éditeur logiciel, voir OpenERP SA.
OpenERP
Image illustrative de l'article OpenERP
Logo

ERP+CRM OpenSource
ERP+CRM OpenSource

Développeur OpenERP SA
Dernière version 7.0 () [+/-]
Écrit en python, xml
Environnements Multiplate-forme
Type ERP+CRM
Licence AGPL v3
Site web www.openerp.com

OpenERP, anciennement Tiny ERP, est un progiciel libre de gestion intégré comprenant des modules de gestion des ventes, des relations clients, des projets, des entrepôts, de la production, de la comptabilité et des ressources humaines.

OpenERP est également le nom de l’entreprise qui édite le logiciel. Dans le reste de cet article on utilise le terme OpenERP pour désigner le logiciel et OpenERP SA pour désigner l’entreprise de façon univoque.

Modules fonctionnels[modifier | modifier le code]

Les modules fonctionnels sont[1] :

  • Gestion de la relation client et fournisseur (CRM & SRM)
  • Gestion des ventes et des achats
  • Comptabilité analytique et financière (conforme aux exigences françaises et suisses)
  • Gestion de production (GPAO/MRP) en capacité infinie
  • Gestion de projets et des activités de services
  • Norme qualité : ISO 9001 version 2000
  • Marketing
  • Logistique (Supply Chain Management)
  • Ressources Humaines
  • Gestion documentaire (GED/DMS)

Architecture logiciel[modifier | modifier le code]

La conception d’OpenERP est orienté par une architecture MVC, des flux de travail flexibles, une interface-utilisateur graphique dynamique, une interface de communication interne XML-RPC, et un système personnalisable de comptes-rendus.

D’un point de vue de l’architecture technique, OpenERP est construit autours de trois composants principaux qui communiquent entre eux par les protocoles XML-RPC et NET-RPC :

  1. le serveur openerp-server qui stocke ses données dans une base PostgreSQL ;
  2. le client openerp-client qui s'installe sur le poste de l'utilisateur ;
  3. le serveur web openerp-web qui permet une utilisation depuis un navigateur.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

OpenERP possède des composantes d’intégration à OpenOffice.org.


Les fonctions de veille économique intégrées permettent à des utilisateurs multiples de traiter tous les aspects du logiciel. Ceci permet de personnaliser les rapports et les flux de travail.


Historique et notes des sorties[modifier | modifier le code]

Le 20 janvier 2011, OpenERP SA a annoncé le lancement de la version 6.0 du logiciel, qui comprend une version à la demande (SaaS).[1] Son approche modulaire permet aux utilisateurs de commencer avec une application, puis d'ajouter d'autres modules selon leurs besoins.

En décembre 2012, la version 7.0 d'OpenERP est lancée et peut être testée en ligne, téléchargée ou vue en version de démonstration.

  •      Anciennes versions ou fin de maintenance
  •      Anciennes versions avec maintenance étendue
  •      Version actuelle
  •      Versions avancées
  • Première version stable : 2004[2]
  • Version stable actuelle : 7.0
  • Version avancée :
Historique des versions
Nom du logiciel Version Date de lancement Changements significatifs
Tiny ERP 1.0
2.0
3.0
4.0
OpenERP 5.0
6.0 Octobre 2009 Première publication sous AGPL[3]
6.1
7.0 Décembre 2012
8.0
Tryton 3.0

Licence[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la version 6.0, le client GTK+ et le client-web étaient publiés sous la Licence Publique Générale GNU. Depuis la version 6, ils sont publiés sous la licence AGPL 3.0.

Première ère — GPL et OEPL[modifier | modifier le code]

Les premières versions du logiciel ont été publié sous deux licences :

  1. la Licence Publique Générale GNU (GPL), pour le client GTK, pour le serveur applicatif, et certains modules complémentaire ;
  2. la Licence Publique OpenERP (OEPL), pour le client-web.

Cette dernière est basée sur la version 1.1 de la Licence Publique Mozilla (MPL) avec les restrictions suivantes :

  • l’utilisateur peut remplacer le logo Made by Tiny & Axelor par votre propre logo, mais qu’il doit garder toutes les autres références à OpenERP telles quelles.
  • toutes les distributions du logiciel doivent conserver le code source avec OEPL ;
  • tous les intégrations à un autre logiciel doivent conserver le code source avec OEPL ;

Tout comme la Licence Publique Mozilla, ces restrictions rendent la licence du client-web incompatible avec la licence GPL GNU. Modèle:Réfnec.

Seconde ère — AGPL[modifier | modifier le code]

À partir de la version 6.1, openerp-web remplace client-web et est pubilé sous licence AGPL.

Architecture[modifier | modifier le code]

Version 6.1 et antérieur[modifier | modifier le code]

Un système OpenERP est basé sur une architecture 3 tiers:

  1. un serveur de base de données PostgreSQL qui peut contenir plusieurs bases de données ;
  2. un serveur d'applications contenant les objets de gestion, le moteur de workflow, le générateur d'édition, etc. ;
  3. un serveur de présentation qui permet à l'utilisateur de se connecter à OpenERP avec n'importe quel navigateur internet (avec le lecteur Flash installé pour l'affichage des graphiques).

Ce dernier serveur n'est pas nécessaire si l'utilisateur utilise le client natif qui nécessite en revanche une installation sur le poste de l'utilisateur.


La partie serveur est écrite en langage Python. Les différentes briques sont organisées en modules. Un module est un dossier avec une structure pré-définie contenant du code Python et des fichiers XML. Un module définit la structure de données, les formulaires, les rapports, les menus, les procédures, le flux de travail, etc.

Le client GTK+ est le client par défaut. Il est basé sur la plateforme PyGTK (Python). Le client GTK était disponible jusqu'à le version 6.1 et disparait avec la version 7.0.

Le client-web est écrit en langage Python. Il utilisait la plate-forme turboGears jusqu'à la version 5.0.1. Bien que concernant le contenu, les clients GTK+ et web soient équivalents, il existe certaines différences dans la fonctionnalité de l'interface. Par exemple le client-web peut avoir un lien de personnalisation sur chaque formulaire, mais le client GTK+ n'a pas de fonction comparable.

Version 7.0[modifier | modifier le code]

Framework OpenObject[modifier | modifier le code]

Les fonctionnalités techniques du Framework OpenObject :

  • Client/Serveur
  • Workflows éditables
  • Interface éditable
  • Rapports personnalisables
  • Traduction des interfaces, éditions, données
  • Interface XML-RPC.
  • Server Action (action supplémentaire configurable par l'utilisateur)
    • Envoi Mail/SMS suite à l'appui sur un bouton
    • Création/Écriture dans un autre objet (table) avec les données visualisées
    • Exécuter du code Python
    • Exécuter une action supplémentaire côté serveur
    • Exécuter une action supplémentaire côté client
    • Enchaîner de multiples actions à la suite

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]