On (pronom)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir On.

On (du latin, homo, homme) est un pronom indéfini neutre qui réfère à une ou plusieurs personnes, sujet de la phrase. Ce pronom ne s'emploie que pour désigner des êtres humains :

  • on peut désigner un sujet indéterminé parce qu'il est inconnu du locuteur, il est alors équivalent à "quelqu'un". Par exemple, quand une personne à l'intérieur d'une pièce dit « On sonne à la porte », ne sachant pas de qui il s'agit.
  • on peut référer à tout un ensemble de personnes, au sens de "les gens" : « En France, on célèbre la Fête Nationale le 14 juillet. »
  • on peut servir de sujet dans des phrases ayant valeur de vérité générale, par exemple dans les proverbes : « Moins on sait, plus on croit. »
  • Dans le registre familier, on est très souvent utilisé pour la première personne du pluriel (au sens de nous). Par exemple, une personne accompagnée d'un groupe pourra dire « On revient dans une heure » au sens de « Nous revenons dans une heure. » (dans ce cas, le verbe reste conjugué à la troisième personne du singulier, cf ci-dessous)

On et l'on[modifier | modifier le code]

Pour des raisons phonétiques et étymologiques, on est parfois précédé de "l'" donnant la forme l'on. Son rôle grammatical n'est pas différent de la forme courante on, mais permet par exemple d'adoucir l'hiatus dû à une succession de sons vocaliques. Par exemple, il est correct de dire ou écrire : « Si l'on est en avance, on fera une pause ».

Hiatus[modifier | modifier le code]

Son emploi s'apparente à celui d'un pronom personnel sujet conjoint. Par exemple, il se place couramment à la fin du verbe à la forme interrogative directe : « Parle-t-on français au Maroc ? » L'utilisation du "t" n'est ni grammaticale ni étymologique, mais permet d'éviter le hiatus.

Genres[modifier | modifier le code]

Susceptible de désigner plusieurs individus, de sexe masculin ou féminin, on est toujours neutre, et le verbe qui l'accompagne est donc toujours conjugué à la troisième personne du singulier. Cependant l'adjectif ou participe (passé ou présent) attribut du sujet peut s'accorder lexicalement avec le sujet représenté par "on". Par exemple, si des filles discutent entre elles, elles peuvent dire « On est partantes pour une sortie ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]