Olaszliszka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olaszliszka
Image illustrative de l'article Olaszliszka
Blason de Olaszliszka
(Voir carte Hongrie administrative)
Olaszliszka
(Voir carte Hongrie topographique)
Olaszliszka
Administration
Pays Drapeau de la Hongrie Hongrie
Comitat
(megye)
FLAG-Borsod-Abauj-Zemplén-megye.svg Borsod-Abaúj-Zemplén
(Hongrie septentrionale)
District
(járás)
Sárospatak
Rang Commune
Bourgmestre
(polgármester)
Kerekes Attila (Indépendant)
(2010-2014)
Code postal 3933
Indicatif téléphonique (+36) 47
Démographie
Population 1 660 hab. (1er janv. 2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 14′ 34″ N 21° 25′ 49″ E / 48.24265, 21.4301848° 14′ 34″ Nord 21° 25′ 49″ Est / 48.24265, 21.43018  
Superficie 3 949 ha = 39,49 km2
Divers
Collectivités des minorités Tsiganes (1er janv. 2011)
Identités ethniques
(nemzetiségi kötődés)
Hongrois 99,7 %, Tsiganes 18,9 % (2001)
Religions catholiques 44,7 %, grecs-catholiques 12,2 %, réformés 35,4 %, évangéliques 0,3 %, autres confessions 1,7 %, sans religion 2,5 % (2001)
Liens
Site web www.olaszliszka.hu
Sources
Office central de statistiques (KSH)
Élections municipales 2010

Olaszliszka est un village et une commune du comitat de Borsod-Abaúj-Zemplén en Hongrie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du village est formé d'un mot slave lyska « noisetier » et de l'adjectif hongrois olasz « italien », qui désignait en hongrois ancien d'autres langues romanes (même origine que welche, valaque, wallon), en l'occurrence celle des colons wallons invités par le roi Béla IV à s'installer dans la région vinicole de Tokaj-Hegyalja après sa destruction par les Tatars en 1241[1].

En 2006, un instituteur hongrois a été tué dans le village sous les yeux de ses enfants par une foule rom, parce qu'il avait renversé avec son véhicule une petite fille rom qui d'ailleurs n'avait pas été blessée. Cet acte a pris les années suivantes une importance politique considérable en Hongrie, l'extrême-droite en faisant un symbole de la « criminalité tsigane » (cigánybűnözés)[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (hu) Histoire d'Olaszliszka sur le site de la mairie
  2. Stéphane Loignon, « Hongrie: Tiszavasvári, laboratoire de l’extrême droite », sur OWNI,‎ 12 mai 2011
  3. (hu) Attila Bódisz, « A lehető legsúlyosabb büntetés az olaszliszkai lincselésért », Népszabadság,‎ 30 mai 2009 (lire en ligne) [« Peine maximale pour le lynchage d'Olaszliszka »]