Observatoire astronomique de Majorque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

39° 38′ 33″ N 2° 57′ 02″ E / 39.642528, 2.950516 L'observatoire astronomique de Majorque (espagnol : Observatorio Astronómico de Mallorca) (OAM) est un observatoire situé juste au sud de Costitx sur l'île de Majorque en Espagne[1].

L'observatoire a été inauguré en mai 1991 et fut le premier centre astronomique de la communauté autonome et de la province espagnole des Îles Baléares[2].

L'observatoire fait figure de pionnier parmi les observatoires espagnols et utilise des télescopes robotisés pour découvrir puis suivre les astéroïdes[3].

Les chercheurs de l'OAM ont découvert des astéroïdes potentiellement dangereux pour la Terre, tels que 2006 WH1[3]. L'OAM est dirigé par Salvador Sánchez[1]. En 2008, l'astéroïde numéro 128036, découvert par l'OAM en 2003, a été nommé d'après le joueur de tennis espagnol Rafael Nadal[4],[5]. En 2008, l'OAM suivait l'orbite de plus de 2000 astéroïdes[6]. L'OAM gère également l'observatoire astronomique de La Sagra.

Un grand planétarium rattaché à l'observatoire propose souvent des séances ouvertes au public. L'Open University est une des nombreuses institutions académiques qui organisent des écoles d'été à l'observatoire [1].

Astéroïdes découverts[modifier | modifier le code]

Le Minor Planet Center le crédite pour la découverte de 64 astéroïdes entre 1999 et 2009 sous le nom OAM[7]. Certains de ses astronomes ont aussi découvert plusieurs astéroïdes à titre personnel.

Astéroïdes découverts : 64[8]
(73533) Alonso 25 juillet 2003
(120141) Lucaslara 7 avril 2003
(128036) Rafaelnadal 28 mai 2003
(164589) La Sagra[9] 11 août 2007
(171458) Pepaprats[9] 7 octobre 2007
(185164) Ingeburgherz[9] 27 septembre 2006
(185638) Erwinschwab[9] 1 mars 2008
(185639) Rainerkling[9] 2 mars 2008
(187700) Zagreb[9] 2 mars 2008
(189848) Eivissa 23 mars 2003
(202787) Kestecher[9] 25 juillet 2008
(212981) Majalitović[9] 14 février 2009
(228133) Ripoll[9] 20 août 2009
(236987) Deustua[9] 26 août 2008
(236988) Robberto[9] 25 août 2008

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) « Un gran asteroide pasa 'rozando' la Tierra », 20minutos.es,‎ 2009 (lire en ligne) :

    « Salvador Sánchez, director del Observatorio Astronómico de Mallorca (OAM), explicó a 20 minutos que con ese diámetro "podría arrasar 3.000 kilómetros cuadrados, equivalente a la isla de Mallorca" »

  2. (es) « Observatorio Astronómico de Mallorca », Observatorio Astronómico de Mallorca (consulté le 5 mars 2009) : « Fue inaugurado en mayo de 1991 en Costitx, en la isla de Mallorca. Es el primer centro astronómico de esta comunidad autónoma y el más oriental del Estado Español. »
  3. a et b (es) « El observatorio de Costitx descubre un asteroide que amenaza la Tierra », mallorcadiario.com,‎ 2006 (lire en ligne) :

    « El Observatorio Astronómico de Mallorca (OAM), es pionero en la astronomía española en el diseño y uso de telescopios robóticos situados en Mallorca, Granada y Cataluña y líder en el descubrimiento de asteroides y su monitorización orbital diaria integrada en el sistema Neodys »

  4. (es) « Nadal tendrá su propio asteroide » (consulté le 5 mars 2009) : « La Unión Astronómica Internacional aceptó ponerle el nombre del español al asteroide 128036, descubierto en 2003 por el Observatorio Astronómico de Mallorca, ciudad donde nació el tenista. »
  5. (es) « Un asteroide llamado Rafa Nadal », El Mundo,‎ 2008 (lire en ligne) :

    « Un asteroide de cuatro kilómetros, que se desplaza por el espacio a 20 kilómetros por segundo, más cerca del planeta Marte que de Júpiter, ha recibido el nombre de Rafa Nadal, en honor al tenista manacorense, número dos del mundo, por detrás de Roger Federer, y último ganador del torneo Wimbledon. »

  6. (es) « Telescopios Mallorca 'cazan' unos 2.000 asteroides, uno de ellos 'peligroso' »,‎ 20 septembre 2008 (consulté le 5 mars 2009) : « El nuevo sistema de telescopios robóticos del Observatorio Astronómico de Mallorca (OAM), con el que cuenta el centro desde hace dos meses, habrá 'cazado' a finales de este mes unos 2.000 asteroides, entre ellos uno 'potencialmente peligroso' que los astrónomos ya han avistado. »
  7. (en) « Liste alphabétique des découvreurs d'astéroïdes », IAU Minor Planet Center (consulté le 15 février 2013)
  8. Liste actualisée en juillet 2012. Seuls apparaissent les astéroïdes possédant un numéro définitif.
  9. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (Observatoire astronomique de La Sagra).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]