Obake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tsukioka Yoshitoshi, yūrei (幽霊?), 1886. Le fantôme Yugao une nuit de pleine lune.

Les obake (お化け?), également appelés bakemono (化け物?, choses qui changent) ou henge yōkai (変化妖怪?, fantômes qui changent de forme), sont un genre d'esprits, de monstres, du folklore japonais. Ils sont caractérisés par leur facultés de métamorphes.

Définition[modifier | modifier le code]

Bien que l'on traduise ces termes par « fantômes », ils font tout d'abord référence à des êtres surnaturels qui ont la capacité de se transformer temporairement et qui sont très distincts des esprits de la mort[1]. Cependant, dans un usage secondaire, on emploie le terme bakemono comme un synonyme de yūrei, esprit d'un être humain mort[2].

La forme initiale d'un bakemono peut être animale, l'esprit d'une plante ou un objet inanimé qui possède une âme en shinto ou n'importe quelle autre religion animique. Ceux qui sont dérivés d'objets domestiques sont souvent appelés tsukumogami.

Dans les œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

Dans le jeu vidéo Okami (2006), les cadenas Obake sont des serrures pourvues d'un œil et d'une langue qu'il faut détruire (en insérant dans l'œil une flèche de purification) pour ouvrir la porte qu'ils gardent.

Dans le jeu de rôle Donjons et Dragons, les hengeyokai sont un peuple de changeurs de forme. Ils ont été introduits en 1985 dans le Oriental Adventures[3].

Article détaillé : Bestiaire de Kozakura#Hengeyokai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fanny Hagin Mayer, « Religious Concepts in the Japanese Folktale », Japanese Journal of Religious Studies, vol. 1, no 1,‎ mars 1974, p. 89 (lire en ligne)
  2. (ja) « Daijisen: Obake », sur Yahoo Japan Jisho, (ja) « Daijirin: Obake », sur Yahoo Japan Jisho
  3. (en) E. Gary Gygax et François Marcela-Froideval, Oriental Adventures, TSR,‎ 1985, 144 p. (ISBN 0-88038-099-3)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]