Nuits attiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Nuits attiques (en latin Noctes Atticae) sont une compilation antique du IIe siècle due au grammairien Aulu-Gelle, divisée en 20 livres de notes de l'époque (résumés d'ouvrages, souvenirs de cours, recherches personnelles, etc.), dont le huitième est perdu.

Frontispice d'une édition en Latin des Nuits Attiques, (1706)

Rédaction[modifier | modifier le code]

Aulu-Gelle reçoit l'éducation traditionnelle correspondant à son statut social, et se doit dès lors d'effectuer un séjour à Athènes, où il suit cours et conférences de maîtres célèbres, dont le néoplatonicien Favorinus et de Fronton, orateur, grammairien, rhétoricien et avocat. C'est pendant ce séjour qu'il compose les Nuits Attiques : il leur donne ce titre parce que, comme il l'écrit lui-même, il compose cet ouvrage à Athènes, en Attique donc, pendant les soirées d'hiver ; l'histoire considère que ce voyage a lieu vers l'an 177. La littérature, les arts, la philosophie, l'histoire, le droit[1], la géométrie, la médecine, les sciences naturelles et la météorologie, et la géographie sont des sujets abordés.

« Enfin, à l'extrémité du monde est un pays appelé Albanie, où naissent des hommes dont la chevelure blanchit dès l'enfance, et qui voient mieux la nuit que le jour[2]. »

Il va de soi que l'auteur ne parle pas de l'Albanie ; au second siècle, l'Albanie actuelle n'est pas « aux extrémités du monde. »

Auteurs préservés[modifier | modifier le code]

Figurent au livre I, chapitre 3 des fragments du Sur l’Amitié du philosophe Théophraste.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Zehnacker et Fredouille 2005, p. 337.
  2. Nuits Attiques, livre IX.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

  • Hubert Zehnacker et Jean-Claude Fredouille, Littérature latine, Presses Universitaires de France, coll. « Quadrige »,‎ 2005 (ISBN 2-13-055211-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • PHI Latin Texts : texte latin (ed. K. Marshall, 1968).
  • Latin Library : texte latin (certains livres seulement).
  • remacle.org : texte latin et traduction française pour les livres I à III seulement (éd. Nisard de 1865) ; traduction pour tous les livres (éd. Garnier).

Sur les autres projets Wikimedia :