Nax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nax
Localité suisse
Blason de Nax
Héraldique
Village de Nax
Village de Nax
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
District Hérens
Commune Mont-Noble
Code postal 1973
N° OFS 6086
Démographie
Gentilé Naxards
Géographie
Coordonnées 46° 13′ 45″ N 7° 25′ 40″ E / 46.2293, 7.4278 ()46° 13′ 45″ Nord 7° 25′ 40″ Est / 46.2293, 7.4278 ()  
Altitude 1 286 m
Superficie 2 454 ha = 24,54 km2
Divers
Langue français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Nax

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Nax

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Nax
Liens
Site web www.nax.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Nax est une localité et une ancienne commune suisse du canton du Valais, située dans la commune de Mont-Noble.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte de l'ancienne commune de Nax

L'existence de la commune de Nax s'établit au XII le siècle grâce à un document de 1298 des archives communales. La charte fait état d'un litige entre les communes de Bramois et de Nax au sujet de la forêt sous les rochers de Nax.

La première mention de représentants dans les affaires de la commune remonte à 1304. Il s'agit de procureurs qui agissent au nom de la commune. Cet acte est aussi le premier qui confirme que la bourgeoisie élargit ses propriétés. Elle achète un revenu de seigle en 1 311, en 1490 un mayen pour agrandir la montagne de Gauthier, en 1640 elle achète une vigne à Lens, en 1647 une autre à St-Léonard et une à Lens, en 1648 elle achète une part de pressoir, puis de nouveau une vigne à Lens en 1651, une deuxième part de pressoir en 1660. Elle acquiert aussi l'office de la majorie de Nax-Vernamiège en 1652. Le major était le représentant de la justice[3]

Le 7 septembre 2008, les citoyens de la commune acceptent le projet de fusion avec les communes de Mase et Vernamiège. Après acceptation par le Grand Conseil valaisan, la nouvelle commune nommée Mont-Noble, voit le jour le 1er janvier 2011[4]. Son ancien numéro OFS est le 6086.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Ecrit Nas du XIe au XIVe s., le nom de Nax (1364) est peut-être dérivé de nasus (nez) à cause du promontoire rocheux situé sous le village:

D'autres sources (Gaspoz et Tamini (« Hërens », p. 12)) y voient plutôt le sens de prairie, peut-être de terrain humide, comme les nombreux Nayes, Naies, Nais, Neix, Neys, Neyex, Nex, Nez de Suisse romande (cf. Jaccard).

(sources : Armorial valaisan 1946)

En patois, le Naxard est surnommé « Massera », qui signifie « mâchuré ». Ce surnom était attribué aux hommes de Nax qui, fabriquant du charbon de bois, étaient couverts de suie.

La catastrophe de 1909[modifier | modifier le code]

Le 10 janvier 1909, la voûte de l'église de Nax s'effondre en pleine cérémonie. L'incident provoquera le décès de 31 personnes (9 de Vernamiège et 22 de Nax), ainsi que 50 blessés[5]. Rappelons que ce village fut brulé en 1837 et que seule l'église échappa aux flammes[6].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Mont-Noble Région attend au cœur du Valais à 1'300 m et à 20 minutes de Sion les amoureux de la montagne, amis des traditions et de la convivialité, fanas de randonnées et adeptes d'aventure.

Les villages de Nax, Vernamiège et Mase font partie du Val d’Hérens, le pays des raccards séculaires, des combats de reines, de la raclette et du fendant. Ces villages authentiques offrent une large gamme de loisirs et d’activités sportives ; l’été, abreuvez-vous d’un soupçon d’aventure et d’un bol d’air pur avec la visite des alpages, une randonnée à cheval ou encore une via ferrata et un swingolf. L’hiver, retrouvez le paradis des skieurs avec une nature épargnée, des prix populaires, des pistes toutes catégories et des parkings gratuits au fond des pistes.

Contact : Mont-Noble Région CP 5 1973 Nax http://www.mont-noble-tourisme.ch

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. http://www.nax.ch www.nax.ch], avril 2002 / Pierre Schmid
  4. Agence ATS 7.09.2008
  5. Article du Nouvelliste sur l'incident de 1909
  6. Le Journal de Genève, le 13 janvier 1909

Liens externes[modifier | modifier le code]

« Nax » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.

Sur les autres projets Wikimedia :