Namtu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la rivière du même nom, voir Myitnge.
Namtu
ၼမ်ႉတူႈ
Administration
Pays Drapeau de la Birmanie Birmanie
État État Shan
Démographie
Population 54 909 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 23° 05′ 33″ N 97° 24′ 04″ E / 23.0925, 97.40111 ()23° 05′ 33″ Nord 97° 24′ 04″ Est / 23.0925, 97.40111 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Myanmar

Voir sur la carte Birmanie administrative
City locator 14.svg
Namtu


Namtu (Shan : ၼမ်ႉတူႈ) est une ville du nord de l'État Shan, en Birmanie (Union du Myanmar). Célèbre pour ses mines d'argent (mines de Bawdwin), elle est située sur les berges de la Myitnge (ou Nam Tu), un affluent de l'Irrawaddy. Elle est reliée à Lashio par chemin de fer[1],[2]. La ville possède aussi un petit aéroport (code AITA : NMT).

La population est d'ethnie Shan et Palaung.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[réf. nécessaire]

  • 1941=5 090
  • 1952=10 789
  • 1961=18 901
  • 1965=20 234
  • 1971=25 345
  • 1983=31 091
  • 1993=35 989
  • 2002=42 091
  • 2009=48 901
  • 2010=51 087
  • 2011=54 909

Histoire[modifier | modifier le code]

Les mines de Bawdwin étaient la première source de plomb et une des premières d'argent au monde avant la Seconde Guerre mondiale[3].

Avant l'arrivée des britanniques dans les années 1880, elles étaient sous le contrôle du saopha (prince) de Tawngpeng, bien que l'extraction fût l'œuvre d'ouvriers chinois du Yunnan, et non des Palaung de la région. Elles étaient abandonnées quand le filon atteignait le niveau des eaux souterraines[4]. Les britanniques les remirent en fonction, les plus grandes étant exploitées par Burma Corporation au début du XXe siècle[5]. Aujourd'hui, elles sont sous le contrôle de l'état, sous le nom de No 1 Mining Enterprise et exploitées par le ministère des mines[6].

Ces mines produisent aussi du plomb, du zinc et du nickel. Le zinc était principalement acheté par le Japon, et les autres minerais traités à Namtu avant exportation[7].

En février 1998, 3000 mineurs ont fait grève pour obtenir de meilleures conditions de travail et des augmentations de salaire[1],[8].

En 2002, une compagnie chinoise a remporté le contrat pour la construction d'une usine d'oxyde de zinc à Namtu, capable de traiter 50 000 tonnes de laitier de zinc par an. L'oxyde de zinc est exporté vers une fonderie du Yunnan[9].

Politique[modifier | modifier le code]

La troisième brigade de l'Armée de l'État Shan du nord, active à Mongmit, Kyaukme, Hsipaw, Namtu et Lashio, a signé un accord de cessez-le-feu avec le gouvernement birman en 1989, et ses activités sont pratiquement à l'arrêt[10],[11]. L'Organisation de Libération de l'État Palaung, aussi active dans la région, et qui a également conclu un cessez-le-feu, a annoncé l'interdiction de la production d'opium dans les zones sous leur contrôle. Elle a affirmé que l'armée birmane taxait les cultivateurs de pavots[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « [[ICFTU]] sends radio message to striking workers at Namtu silver mine », Hartford Web Publishing,‎ 11 February 1998 (consulté le 2009-02-06)
  2. James Waite, « The Burma Mines Railway, Namtu », FarRail Tours (consulté le 2009-02-06)
  3. « Historical Dictionary of Burma (Myanmar) », The Scarecrow Press, Inc. (consulté le 2009-02-07)
  4. Anchalee Singhanetra-Renard, « The Palaung of Shan State », rockmekong.org,‎ September, 2004 (consulté le 2009-02-07)
  5. (en) Paul H Kratoska, South East Asia, Colonial History, London, Taylor & Francis, 2001,‎ 2001, 1e éd. (ISBN 978-0-415-21542-8, LCCN 00068359, lire en ligne)
  6. « Quotations », Ministry of Mines (consulté le 2009-02-07)
  7. Timothy Adams, « Bureau of Mines / Minerals yearbook area reports: international 1974 », University of Wisconsin Digital Collections (consulté le 2009-02-07)
  8. « Hot Spots », EarthWINS Daily,‎ 11 Feb 1998 (consulté le 2009-02-07)
  9. « Chinese Company Building Zinc Oxide Plant at Namtu », Burma Courier No. 302,‎ January 5, 2002 (consulté le 2009-02-07)
  10. (en) « Ceasefire group gets marching orders », S.H.A.N.,‎ 30 août 2005 (consulté le 4 fév. 2009)
  11. (en) « Truce Brings Only Grief, Says Ceasefire Leader », S.H.A.N.,‎ 23 mai 2005 (consulté le 4 fév. 2009)
  12. (en) « Palaungs Declare War on Drugs », S.H.A.N.,‎ 4 juin 2005 (consulté le 7 fév. 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]