Nabiha Karaouli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nabiha Karaouli
نبيهة كراولي

Naissance Gafsa, Tunisie
Activité principale Chanteuse
Genre musical Musique tunisienne
Années actives 1984-

Nabiha Karaouli (نبيهة كراولي), née à Gafsa, est une chanteuse et musicologue tunisienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Gafsa au sein d'une famille nombreuse, elle étudie durant deux ans la littérature française à la faculté des lettres de Tunis après avoir décroché son baccalauréat. Cependant, elle décide de se consacrer à sa passion pour la musique et étudie à l'Institut supérieur de musique de Tunis où elle obtient une maîtrise de musique[1].

Nabiha Karaouli est connue pour son authenticité et son attachement à ses racines gafsiennes : elle est « considérée comme la diva contemporaine de la musique classique tunisienne »[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

La carrière de Nabiha Karaouli commence en 1984 quand elle rencontre Cheikh Imam et participe à sa tournée tunisienne[3]. Mais c'est en 1987 qu'elle connaît ses premières heures de gloire grâce au spectacle musical Passion de fleur (النوارة العاشقة) créé par Anouar Brahem et qui est le déclic pour le lancement de sa carrière et sa révélation au grand public, séduit par « sa voix majestueuse »[4]

Depuis, Karaouli comptabilise à son actif plusieurs tournées et spectacles aussi bien en Tunisie qu'à l'étranger.

Discographie[modifier | modifier le code]

Année Albums Observations
1989 Choftek Marra (شفتك مرة) Le premier album de Nabiha Karaouli connaît un franc succès notamment grâce à la reprise de la chanson Choftek Marra de Louisa Tounsia.
1992 Trig Essalama (طريق السلامة) Cet album est né de sa rencontre avec le compositeur Slim Dammak et les frères poètes Mahnouch.
1994 Ken Galbi Ytaouani (كان قلبي يطاوعني) L'album compte de nouvelles chansons écrites par Moncef Beldi sur une musique de Naceur Sammoud.
1999 Metchaougua (متشوقة) Il s'agit d'un nouvel album produit en collaboration avec Slim Dammak et les frères Mahnouch.
2002 Annajaa (النجع) De nouvelles compositions sont écrites par le Libyen Ali Kilani sur une musique inspirée du patrimoine tunisien.
2003 Ya Saad (يا سعد) Il s'agit d'un ensemble de chansons de patrimoine de Gafsa et des régions avoisinantes.
2010 Tahadi (تحدي) L'album contient des nouvelles compositions ainsi que des reprises de chansons du patrimoine. Dans cet album figure le titre Ma Telzemnich (ماتلزمنيش) qui connaît un énorme succès[5].

Responsabilités[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Ordre de « Chevalier du tourisme » attribué par l'Association tunisienne des journalistes et écrivains du tourisme

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Nébiha Karaouli : la grande voix du Sud », Leaders, 13 juillet 2010
  2. (fr) Biographie de Nabiha Karaouli (Yala)
  3. (fr) « La chanteuse tunisienne de talent Nabiha Karawli à Ness Nessma », Investir en Tunisie, 8 janvier 2010
  4. (fr) [PDF] Profil de Nabiha Karaouli (TV5)
  5. (fr) « Nabiha Karawli. Le défi », Jawhara FM, 9 février 2010