Mont Warning

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mont Warning
Vue depuis le barrage de Clarrie Hall.
Vue depuis le barrage de Clarrie Hall.
Géographie
Altitude 1 156 m
Massif Cordillère australienne
Coordonnées 28° 23′ 44″ S 153° 16′ 23″ E / -28.3955, 153.273 ()28° 23′ 44″ Sud 153° 16′ 23″ Est / -28.3955, 153.273 ()  
Administration
Pays Drapeau de l'Australie Australie
État Nouvelle-Galles du Sud
Ascension
Voie la plus facile chemin
Géologie
Type bouclier volcanique

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Galles du Sud

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Galles du Sud)
Mont Warning

Géolocalisation sur la carte : Australie

(Voir situation sur carte : Australie)
Mont Warning

Le mont Warning ou Wollumbin (1 156 mètres) est une montagne au nord-est de l'État de Nouvelle-Galles du Sud en Australie, près de la ville de Murwillumbah, à la limite du Queensland.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de mont Warning (« mont Avertissement » en français) vient du capitaine James Cook qui le baptisa ainsi lors de son voyage avec l'Endeavor en mai 1770. Il lui donna ce nom car il servait de repère pour l'approche de bancs de sables qui entravaient la navigation le long des côtes.

Le mont porte aussi le nom de Wollumbin, nom donné par les aborigènes Ngarakwal Nganduwal. Selon les sources, ce nom signifierait « accroche-nuages » ou se rapporterait au créateur du mont (Wollumbin est le nom aborigène du tallégalle de Latham, un oiseau qui construit de très grands nids faits d'amas de terre et de branches)

Géologie[modifier | modifier le code]

Le mont Warning est le reste d'une ancienne cheminée d'un volcan bouclier, le volcan Tweed, qui était à l'origine, il y a 23 millions d'années, deux fois plus haut qu'il n'est actuellement. Les restes du cratère sont encore visibles tout autour du sommet et forment les bords de la Tweed Valley.

Environnement[modifier | modifier le code]

La montagne fait partie à l'heure actuelle du parc national du Mont Warning et son accès est réglementé par la Commission des Parcs et Espaces naturels de Nouvelle-Galles du Sud. Le parc fait partie des Réserves des forêts ombrophiles centre-orientales de l'Australie qui sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1986.

Ascension[modifier | modifier le code]

Le sommet reste encore un lieu sacré pour les aborigènes où ils pratiquent encore des cérémonies et des rites initiatiques. Les aborigènes interdisent l'ascension du sommet à ceux des leurs qui n'ont pas été initiés et demandent aux étrangers d'éviter de monter sur le sommet. La direction du parc qui abrite le sommet informe les visiteurs de cette tradition et n'encourage pas l'ascension mais elle n'est pas interdite. L'ascension demande environ de deux à trois heures et demie de marche et suppose un bon entrainement.