Mohammed Abou el-Kassem Zouaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mohammed Abou el-Kassem Zouaï
محمد أبو القاسم الزوي
Fonctions
9e Secrétaire général
du Congrès général du peuple libyen

(chef de l'État)
26 janvier 201023 août 2011
(1 an, 6 mois et 28 jours)
Premier ministre (Secrétaire du Comité général populaire)
Baghdadi Mahmoudi
Prédécesseur Moubarak al-Shamikh
Successeur Moustafa Abdel Jalil
(président du Conseil national de transition)
Biographie
Date de naissance 14 mai 1952 (62 ans)
Lieu de naissance Libye
Nationalité libyenne
Religion Islam

Mohammed Abou el-Kassem Zouaï
Chefs d'État libyens

Mohammed Abou el-Kassem Zouaï, né le 14 mai 1952, est un homme politique libyen. Secrétaire à la Justice, puis ambassadeur de la Libye au Royaume-Uni, il est, du 26 janvier 2010 au 23 août 2011, secrétaire général du Congrès général du peuple, soit chef de l'État en titre de la Jamahiriya arabe libyenne. Il succède à Mubarak al-Shamikh; comme ses prédécesseurs, il ne joue qu'un rôle secondaire en regard de celui du « Guide de la révolution », et véritable dirigeant du régime, Mouammar Kadhafi.

À partir de février 2011, le pouvoir du colonel Kadhafi est fortement remis en cause par le développement d'une insurrection débouchant rapidement sur une guerre civile. Les rebelles prennent la capitale Tripoli le 23 août 2011.

Mouammar Kadhafi quitte la capitale et le président du Conseil national de transition, Moustafa Abdel Jalil devient, de facto, le nouveau chef de l'État. Mohamed Abou el-Kassim Zouaï est quant à lui mis en détention par les nouvelles autorités libyennes, après s'être livré pour garantir sa propre protection[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Blog d'Al Jazeera, 8 septembre 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]