María Kodama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
María Kodama

María Kodama Schweizer (Buenos Aires, 10 mars 1937 - ) est une écrivaine, traductrice et professeure argentine.

Son père était un architecte japonais et un grand admirateur de Jorge Luis Borges. L'écrivain argentin donnait à Buenos Aires des cours privés d'anglais ; c'est ainsi qu'elle fit la connaissance de celui dont elle devint l'assistante en 1975, à la mort de la mère de l'écrivain, puis l'épouse le 26 avril 1986. Elle l'a aidé à écrire Breve antología anglosajona (1978), Atlas (1984), l'un des fruits parmi beaucoup d'autres des voyages du couple autour du monde, et à traduire l'Edda de Snorri en castillan.

María Kodama, héritière universelle de Borges[1], est la présidente de la Fundación Internacional Jorge Luis Borges, qui a son siège à Buenos Aires. En 2008, elle y a entamé un processus de création d'un musée consacré à Borges[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. María Kodama, « Une vie merveilleuse avec Borges », Le Soleil, un article de Didier Fessou (interviewer),‎ 15 octobre 2010 (lire en ligne)
  2. Odile Tremblay, « La bibliothèque de Borges, Rencontre [à Buenos Aires] avec María Kodama, veuve du célèbre écrivain argentin », Le Devoir,‎ 7 août 2008 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Fundación Internacional Jorge Luis Borges