Map Room

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Map Room sous l'administration de Bill Clinton.
Rez-de-chaussée de la Maison Blanche avec situation de la Map Room.
Second prestation de serment de Barack Obama devant le président de la Cour suprême John Roberts.

La Map Room (en français salle des cartes) est le nom de l'une des pièces de la Maison-Blanche, résidence du président des États-Unis.

De forme rectangulaire, elle se trouve au rez-de-chaussée de la Résidence exécutive (le corps central de la Maison Blanche), mitoyenne de la Diplomatic Room, un salon ovale qui servait aux réceptions diplomatiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

La salle prit son nom par l'usage qu'en fit lors de la Seconde Guerre mondiale Franklin Roosevelt en y consultant les cartes et y accueillant ses généraux pour les débriefings militaires et de renseignement sur la situation du front (dans ce rôle, elle sera plus tard remplacée par la Situation Room, située dans le sous-sol de l'aile Ouest)

La pièce fut réaménagée lors de la grande rénovation de la Maison Blanche par le cabinet d'architecture McKim, Mead and White sous l'administration de Theodore Roosevelt. Ancienne pièce de billard, elle fut transformée en un espace plus formel. Lors de la reconstruction Truman de la Maison Blanche (1949-1952), la pièce fut refaite dans un style fin Géorgien avec du bois provenant des anciennes poutres maitresses de la construction de 1816. Sous l'administration Kennedy, la pièce fut utilisée par le conservateur de la Maison-Blanche, une fonction nouvellement créée, pour y recevoir et cataloguer les donations de meubles et d'objets faites à la Maison Blanche. La pièce fut redécorée en 1970 et de nouveau en 1994.

L'actuelle Map Room est meublée dans le style de l'ébéniste anglais Thomas Chippendale et comprend deux fauteuils au dossier rembourré qui ont été fabriqués par un ébéniste de Philadelphie, Thomas Affleck. Aujourd'hui la pièce est utilisée principalement pour des interviews télévisées, comme salons de thé ou pour de petites réceptions.

Évènements notables[modifier | modifier le code]

  • Le 17 août 1998, Bill Clinton y témoigna devant le procureur indépendant Kenneth Starr et ses adjoints sur son rôle dans l'affaire Monica Lewinsky. Cet entretien fut enregistré par vidéo puis plus tard diffusé sur les chaines nationales américaines. Clinton fut le premier président en exercice à témoigner sous serment alors qu'il faisait l'objet d'une enquête.
  • Le 21 janvier 2009, le lendemain de l'investiture de Barack Obama, le président de la Cour suprême John Roberts reçut de nouveau la prestation de serment présidentielle (Obama et le président de la Cour suprême ayant inversé un mot lors de la prestation officielle la veille, jour de l'investiture, le conseiller juridique de la Maison-Blanche avait par sécurité conseillé cette seconde prestation de serment).

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]