Malik Joyeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Malik Joyeux, né le 31 mars 1980 à Tahiti et décédé le 2 décembre 2005, était un surfeur français. Ce polynésien ne participait pas au circuit professionnel, mais s'était spécialisé dans le freeride (pratique hors-compétition), et plus particulièrement dans le surf de grosses vagues. On lui attribuait la plus haute vague jamais surfée à Teahupoo sur l'île de Tahiti.

Il était surnommé le « petit prince de Tahiti »

Accident[modifier | modifier le code]

À 10h09 le 2 décembre 2005, Malik Joyeux démarre un gros take-off sur une vague de 2,5 mètres sur le spot de Pipeline (northshore), sur l'île d'Oahu, dans l'archipel d'Hawaii. Avant qu'il n'eût achevé sa première manœuvre, il fut happé par la lèvre de la vague, sa tête heurta sa planche et il fut projeté sous l'eau. Sa planche se cassa également sous le choc. Aamion Goodwin, qui prit la vague suivante, précisa qu'il avait vu le leash de la planche intact, donc détaché de Joyeux. Avec sa planche détachée, le remous, et l'écume, il lui était difficile de remonter à la surface. Les photographes présents à l'eau, les surfers et des dizaines de personnes accourant de la plage cherchèrent Joyeux après qu'un surfeur remarqua qu'il n'était toujours pas remonté à la surface. Myles Padaca l'atteint 10 à 15 minutes plus tard et l'amena sur la plage avec quelques autres surfeurs. Des sauveteurs et des médecins essayèrent en vain de le réanimer. L'autopsie confirma que le choc de sa tête sur sa planche l'avait rendu inconscient.

Le film qu'il était en train de tourner avec son frère Teiva pour un gros studio américain sortira malgré son décès.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1999 - Quart de finale du "Gotcha Tahiti Pro"
  • 2000 - Quart de finale du "Gotcha Tahiti Pro"
  • 2001 - Demi-finaliste du "Volcom air show"
  • 2003 - "Billabong XXL Heaviest Tube"
  • 2004 - "Monster Tube Award"