Logone Occidental

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Région du Logone Occidental
Minṭaqâtu Lūqūni l-Ġarbī (ar)
منطقة لوقون الغربي (ar)
Administration
Pays Drapeau du Tchad Tchad
Chef-lieu Moundou
Départements 4
Sous-préfectures 21
Communes 21
Députés 11
Gouverneur Mbaingonadji Beure
2010
Démographie
Population 683 293 hab. (2009, RGPH)
Coordonnées 8° 34′ N 16° 05′ E / 8.5666666666667, 16.083333333333 ()8° 34′ Nord 16° 05′ Est / 8.5666666666667, 16.083333333333 ()  
Localisation
La région du Logone Occidental au Tchad.
La région du Logone Occidental au Tchad.

Le Logone Occidental est une des 23 régions du Tchad dont le chef-lieu est Moundou.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région du Logone Occidental a été créée par les décrets n° 415/PR/MAT/02 du 3 octobre 2002 et 419/PR/MAT/02 du 17 octobre 2002.

Elle correspond à l'ancienne préfecture du Logone Occidental créée par l'ordonnance n°4 du 29 janvier 1969 qui démembre l'ancienne préfecture du Logone en trois (Logone Occidental, Logone Oriental et Tandjilé).

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La région du Logone Occidental est divisée en 4 départements :

Département Chef-lieu Sous-préfectures
Dodjé Beinamar Beinamar, Laoukassy, Tapol, Beissa
Guéni Krim Krim Krim Krim, Bao, Bemangra, Doguindi
Lac Wey Moundou Moundou, Bah, Deli, Dodinda, Mbalkabra, Mballa Banyo, Ngondong
Ngourkosso Benoye Bebalem, Beladjia, Benoye, Bourou, Beriki, Saar Gogne

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de la région était de 455 140 habitants en 1993 (RGPH).

Le groupe ethnico-linguistique des Ngambay représente plus de 90 % de la population.

Économie[modifier | modifier le code]

Cultures vivrières, coton.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des administrateurs :

Préfets du Logone Occidental (1962-2002)
Gouverneurs du Logone Occidental (depuis 2002)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret n° 1113/PR/PM/MISP/08 du 15 septembre 2008
  2. Décret n° 436/PR/PM/MlSP/2009 du 21 avril 2009
  3. Décret n° 1071/PR/PM/MAT/2010 du 13 décembre 2010