Lewis Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lewis Thomas (25 novembre 1913 - 3 décembre 1993) est un scientifique, poète, essayiste, administrateur, éducateur et chercheur américain.

La majorité de ses essais abordent les relations entre idées ou concepts, en utilisant l'étymologie comme point de départ. D'autres concernent les implications culturelles des découvertes scientifiques, l'écologie également.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas est né à Flushing dans l'État de New York puis il suit des études à l'université de Princeton puis à l'école de médecine d'Harvard. Il devint ensuite doyen de la Yale Medical School et de la New York University School of Medicine puis il devient président du Memorial Sloan-Kettering Cancer Center.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Il a écrit plusieurs essais dans le New England Journal of Medicine, et il remporta le National Book Award pour le recueil d'essais qu'il publia en 1974 sous le titre The Lives of a Cell: Notes of a Biology Watcher. Il remporta aussi le Christopher Award pour ce livre qui fait autorité en science biologique.

Il a écrit deux autres recueils : The Medusa and the Snail et Late Night Thoughts on Listening to Mahler's Ninth Symphony. Son autobiographie, The Youngest Science: Notes of a Medicine Watcher a également reçu un vif succès. Il a aussi écrit un ouvrage sur l'étymologie : Et Cetera, Et Cetera, ainsi que des poèmes.

Il aborde la peur des armes nucléaires dans son essai sur la Neuvième Symphonie de Mahler[1].

Le Lewis Thomas Prize est délivré annuellement par la Rockefeller University à un scientifique pour la relation de son travail avec le milieu artistique.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]