Le Roman comique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Roman comique
Image illustrative de l'article Le Roman comique
Paul Scarron

Auteur Paul Scarron
Genre Roman
Pays d'origine Drapeau de la France France
Lieu de parution Paris
Éditeur Toussainct Quinet
Date de parution 1651-1657

Le Roman comique est un roman de Paul Scarron dont la première partie fut publiée en 1651 et la seconde en 1657. Scarron mourut alors qu'il travaillait à la troisième partie du roman, qui reste donc inachevé. L'adjectif « comique » de son titre indique à la fois qu'il s'agit d'une œuvre plaisante, humoristique, et qui relève de la comédie.

Dédicacé au cardinal de Retz, le roman débute par l'arrivée d'une troupe de comédiens au Mans et raconte leurs aventures rocambolesques dans la ville et aux environs. Il comporte une série d'histoires enchâssées : la plupart sont des nouvelles espagnoles que Scarron a traduites et adaptées. Parmi ces histoires, la plus célèbre est celle du Destin, le nom de scène de Garrigues, et de L'Étoile, en réalité Mlle de La Boissière.

Garrigues a rencontré Mlle de La Boissière à Rome, alors qu'un Français brutal tentait de lui arracher son voile. Il est tombé follement amoureux d'elle. Pour échapper à son rival, Garrigues emmène son aimée dans une troupe de comédiens rencontrée à Paris. Mais il est rattrapé...


Aux différentes histoires d'amour enchâssées, Scarron a mêlé les épisodes les plus comiques, autour d'un personnage nain et niais, Ragotin, sorte de miroir dérisoire de Scarron lui-même, dont le corps malade était atrophié et contrefait.

Il aurait d'autre part immortalisé l’acteur Philandre sous les traits de Léandre, le valet de Garrigues, et sa femme sous ceux d'Angélique, dont Léandre est amoureux.

Les personnages[modifier | modifier le code]

On peut considérer Le Destin et L'Étoile comme étant les personnages principaux. C'est un couple d'amoureux qui a intégré la troupe afin de fuir des problèmes d'argent. On trouve également La Rancune, qui est un personnage misanthrope et malicieux ; La Caverne et sa fille Angélique, ainsi que Léandre, jeune homme enrôlé pour suivre Angélique dont il est tombé amoureux. Ragotin est, quant à lui, le personnage farcesque et bouffon par excellence : c'est un nain au tempérament vaniteux et colérique.

Un roman de comédie[modifier | modifier le code]

L'œuvre constitue également un témoignage intéressant et pittoresque des mœurs de l'époque, ainsi que l'organisation d'une troupe de théâtre. On y découvre ainsi le choix des pièces jouées, l'engouement du peuple pour ces représentants des arts ainsi que des conditions de vie que nécessitait le voyage de la troupe.

Le voyage[modifier | modifier le code]

Le voyage est le thème fondateur de cette œuvre et témoigne de sa filiation picaresque. La troupe devient alors un « picaro » qui, pour manger, va enchaîner les aventures.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]