Le Neveu du magicien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neveu.
Le Neveu du Magicien
Auteur C. S. Lewis
Genre Fantastique
Version originale
Titre original The Magician's Nephew
Éditeur original C.S Lewis Pte Ltd
Langue originale Anglais britannique
Pays d'origine Drapeau de l'Irlande du Nord Irlande du Nord
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 1955
Version française
Traducteur Cécile Dutheil de la Rochère
Lieu de parution Paris
Éditeur Gallimard Jeunesse
Collection Folio junior
Date de parution 2001
Type de média Broché
Dessinateur Pauline Baynes
Couverture Pauline Baynes
Nombre de pages 212
ISBN 2070619001
Série Le Monde de Narnia
Chronologie
Le Lion, la Sorcière blanche et l'Armoire magique Suivant

Le Neveu du Magicien (The Magician's Nephew) est un roman de fantasy de Clive Staples Lewis, publié en 1955. C'est le sixième tome de la série Le Monde de Narnia, qui en compte sept . Dans l'ordre de lecture, c'est le premier ; il correspond à la fondation de Narnia.

Résumé[modifier | modifier le code]

À Londres, dans les années précédant la Première Guerre mondiale, deux enfants, Digory Kirke et Polly Plummer, font connaissance car ils sont voisins. Digory raconte à Polly que sa mère est mourante, et les deux enfants deviennent amis. Un jour, en explorant le grenier commun aux maisons adjacentes, ils se trompent de porte et se trouvent face à l'oncle de Digory, Andrew Kirke, un magicien autodidacte.

L'oncle Andrew a créé des bagues permettant d'aller dans un endroit d'où l'on peut se rendre dans tous les mondes (le-bois-d'entre-les-mondes), mais il n'ose pas tenter lui-même l'expérience, par crainte de ne pouvoir revenir. Il dupe Polly en lui faisant passer un anneau magique, qui la fait disparaître. Puis il fait croire à Digory qu'il peut aller la chercher en enfilant un autre anneau. Digory retrouve donc Polly dans le-bois-d'entre-les-mondes, constitué de flaques d’eau qui donnent accès à autant d'univers.

Leur deuxième tentative les conduit à Charn, un pays en ruines, étrange et désolé, plongé dans le silence et les ténèbres. En l'explorant, ils arrivent dans une salle où ils trouvent une grande cloche munie d'un marteau. Malgré l'avertissement qui y est gravé, Digory frappe sur la cloche. Le son éveille alors l'un des nombreux souverains de cire trônant dans la pièce, la reine Jadis. Elle les accompagne dans le-bois-d'entre-les-mondes puis sur Terre, en plein Londres. Mais elle y déclenche tant de catastrophes (elle arrache notamment un réverbère, qu'on retrouvera dans Le Lion, la Sorcière blanche et l'Armoire magique) qu'ils doivent la ramener de force dans le-bois-d'entre-les-mondes.

Après plusieurs tentatives, ils parviennent dans un univers obscur où Aslan, le grand Lion, crée Narnia en chantant. Aslan les met en garde contre Jadis, en prédisant qu'elle reviendra car elle est la Sorcière Blanche. Pour prouver sa bravoure, Digory part cueillir une pomme dans un arbre enchanté, au-delà des frontières de Narnia. Il la rapporte puis la plante. Un pommier pousse aussitôt, et Aslan offre l'un de ses fruits à Digory. Le Lion renvoie Digory et Polly dans leur monde, où le garçon donne la pomme à sa mère, qui guérit immédiatement. Digory plante les pépins de la pomme dans son jardin. Un arbre pousse, mais il s'abat lors d'un orage. Avec le bois qu'il a récupéré, Digory fabrique une armoire. Ce sera l'Armoire magique, lieu de passage entre le monde des humains et l'univers enchanté de Narnia.

Liste des chapitres[modifier | modifier le code]

  1. La mauvaise porte
  2. Digory et son oncle
  3. Le Bois-d'entre-les-Mondes
  4. La cloche et le marteau
  5. Le Mot Déplorable
  6. Le début des mésaventures de l'oncle Andrew
  7. Ce qu'il se passa devant la porte d'entrée
  8. Bataille au pied d'un réverbère
  9. La fondation de Narnia
  10. La première histoire drôle
  11. Digory et son oncle sont dans le pétrin
  12. Le voyage de Fraise
  13. Un rendez-vous inattendu
  14. La naissance de l'arbre
  15. La fin de cette histoire et le début des autres

Références[modifier | modifier le code]