Lamantin d'Amazonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lamantin d'Amazonie

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Lamantin d'Amazonie

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Ordre Sirenia
Famille Trichechidae
Genre Trichechus

Nom binominal

Trichechus inunguis
Natterer, 1883

Statut de conservation UICN

( VU )
VU  : Vulnérable

Répartition géographique

alt=Description de l'image Mapa distribuicao Trichechus.png.


     /    Trichechus inunguis


Le lamantin d’Amazonie (Trichechus inunguis) ou lamantin du Brésil est un mammifère herbivore, la plus petite espèce de l'ordre des siréniens et la seule à vivre exclusivement en eaux douces.
Il est endémique au bassin de l'Amazone[1]. L'espèce est classée vulnérable selon l'UICN[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le lamantin d'Amazonie est la plus petite espèce de l'ordre des siréniens, pouvant mesurer entre 2.8m et 3m de longueur, et peser jusqu'à 450 kg. Il n'y a aucune variation de grandeur entre les sexes. La coloration de la peau varie entre le gris foncé et le noir. Des taches plus pâles sur la région ventrale ont été mentionnées comme pouvant être caractéristiques des individus de l'espèce[1].

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Endémique au bassin de l'Amazone, on retrouve le lamantin d'Amazonie des îles Marajó (Brésil) jusqu'aux sources des rivières tributaires du bassin amazonien de Colombie, du Pérou et de l'Équateur. Sa distribution est apparemment restreinte aux eaux calmes et aux lacs où la végétation aquatique est présente[3].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le lamantin d'Amazonie, herbivore et non-ruminant, se nourrit exclusivement d'une grande variété de plantes aquatiques et semi-aquatiques[4]. Il peut ingérer jusqu'à 8 % de son poids par jour. La variation annuelle du niveau de l'eau de l'Amazone vient modifier la productivité des macrophytes du bassin et modifie par conséquent la diète des lamantins selon la période de l'année[1].

Menaces[modifier | modifier le code]

Historiquement, le lamantin d'Amazonie a souffert de la chasse extensive depuis plusieurs siècles, ce qui a entraîné une importante baisse de ses populations. Il a depuis longtemps été chassé pour sa viande et sa peau par les populations autochtones, mais plus récemment la chasse commerciale intensive (incluant la chasse illégale) pour sa peau qui produit un cuir de qualité a contribué au déclin rapide de la population. La déforestation et la contamination par le mercure ou par des pesticides de leur habitat sont d'autres menaces potentielles pour leurs populations. La construction de barrages pourrait possiblement être une menace pour la diversité génétique des populations[1].

L'espèce figure sur la liste des espèces vulnérables de l'UICN et de l'IBAMA 2001, et figure également dans l'Annexe I du CITES[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Rosas, F.C.W. 1994. Biology, conservation and status of the Amazonian Manatee Trichechus inunguis.Mammal Review. 24(2), 49-59
  2. Marmontel, M. 2008. Trichechus inunguis. In: UICN 2009. UICN Red List of Threatened Species. Version 2009.1. <www.iucnredlist.org>. Downloaded on 21 June 2009.
  3. Colares I.G. et Colares E.P. 2002. Food plants eaten by amazonian manatees (Trichechus inunguis, Mammalia: Sirenia). Brazilian Archives of Biology and Technology. 45, 67-72.
  4. Timm, R.M., Albuja. L.V. Et Clauson B.L. 1986. Ecology, distribution, harvest and conservation of the Amazonian Manatee Trichechus inunguis in Ecuador. Biotropica. 18(2), 150-156.
  5. Cantanhede, A.M., Da Silva V.M.F., Farias I.P. et al. 2005. Phylogeography and population genetics of the endangered Amazonian manatee, Trichechus inunguis Natterer, 1883 (Mammalia, Sirenia) Molecular Ecology. 14, 401-413