L'Horrible Cas du docteur X

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Horrible Cas du docteur X

alt=Description de l'image X-RayEyes Rep.jpg.
Titre original X : The Man with the X-Ray Eyes
Réalisation Roger Corman
Scénario Robert Dillon
Ray Russell
Acteurs principaux
Sociétés de production Alta Vista Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film d'horreur / science-fiction
Sortie 1963
Durée 79 minutes (h 19)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ray Milland est le Dr X

L'Horrible Cas du docteur X (X : The Man with the X-Ray Eyes) est un film de science-fiction américain de Roger Corman, sorti en 1963.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Dr Xavier a mis au point un liquide révolutionnaire qui permet d'étendre la vision au-delà du spectre visible. Il décide de le tester sur lui-même et obtient des résultats prometteurs, devenant capable de lire à travers une feuille de papier ou de voir les organes d'une patiente. En poursuivant les essais, il réalise que sa vision devient de plus en plus perçante mais aussi de moins en moins supportable…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Tourné en à peine 3 semaines avec un budget de 300 000 dollars, le film aborde le thème peu courant de « l'ultravision ». Ici, pas de superhéros (on est loin de l'univers de Superman qui possède un don similaire) mais un docteur qui découvre le monde qui l'entoure sous un nouveau jour et va avoir bien du mal à s'adapter à ce profond changement.

La fin du film[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La conclusion est résolument lovecraftienne, l'œuvre de Lovecraft ayant d'ailleurs inspiré le réalisateur Roger Corman de façon plus significative la même année dans son autre film La Malédiction d'Arkham.

Une rumeur a longtemps circulé, prétendant qu'après avoir ôté ses yeux, le Dr Xavier s'écrit « Je vois encore ! ». Cette rumeur a été relayée par l'auteur Stephen King à la fin des années 1970 dans son recueil Danse macabre. En 2001, le réalisateur Roger Corman a confirmé, dans le commentaire audio du DVD du film, qu'il se souvenait avoir tourné cette scène de façon improvisée mais ne pas l'avoir retenue au montage, se contentant donc de la fin figurant dans le scénario.

Liens externes[modifier | modifier le code]