Kut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Kut (Gegharkunik)
Al-Kût
(ar) الكوت
Administration
Pays Drapeau de l'Irak Irak
Province Wasit
Démographie
Population 183 183 hab. (2008 estimation)
Géographie
Coordonnées 32° 30′ N 45° 49′ E / 32.5, 45.82 ()32° 30′ Nord 45° 49′ Est / 32.5, 45.82 ()  
Altitude 21 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte administrative d'Irak
City locator 13.svg
Al-Kût

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte topographique d'Irak
City locator 13.svg
Al-Kût
Sources
« Index Mundi »

Al-Kût (arabe : الكوت) ou Kût Al-`Imâra (كوت العمارة), est une ville de l'est de l'Irak et la capitale de la province de Wasît. Elle est située sur la rive gauche du Tigre, à 160 km au sud de Baghdâd. Sa population est estimée à environ 400 000 habitants.

La partie ancienne de la ville se trouve dans un méandre du Tigre faisant presque une ile. Al-Kût est un centre traditionnel de fabrication de tapis. La région est fertile et produit des céréales. Le centre de recherches nucléaires est proche de Al-Kût.

Al-Kût durant la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Pendant la Première Guerre mondiale, Al-Kût fut le théâtre d'une bataille féroce entre les forces britanniques et celles de l'Empire ottoman. Les forces britanniques venant de Bassora en septembre 1915 atteignirent Al-Kût. Après une bataille de trois jours, les Turcs abandonnèrent la place. L'armée britannique se reposa, puis repartit pour prendre Ctésiphon (décembre 1915). Après cette bataille elle revint à Al-Kût. Les Turcs arrivèrent alors et assiégèrent les Britanniques pris dans la ville. Les tentatives pour briser ce siège furent des échecs. Près de 23 000 soldats britanniques et indiens moururent au cours de la bataille. Cette défaite est sans doute due à l'éloignement des théâtres principaux d'opérations empêchant l'arrivée rapide de renforts.

Les 8 000 survivants se rendirent (avril 1916) et furent réduits à un travail d'esclaves jusqu'à la fin de la guerre et à la chute de l'Empire ottoman. Al-Kût fut reprise par les Britanniques en mars 1917, lorsque des forces plus nombreuses et mieux armées arrivèrent sur place.

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]