Koulangos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le peuple koulango. Pour la langue, voir koulango (langue).
« Village pakhalla » (gravure Édouard Riou, 1892)

Les Koulangos constituent un peuple du nord-est de la Côte d'Ivoire, autour des villes de Bouna et de Bondoukou et notamment dans le Parc national de la Comoé.

Ils étaient appelés « Pakhallas » par les Dioulas et souvent désignés ainsi par les premiers colonisateurs[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Louis Boutillier, Bouna, royaume de la savane ivoirienne : princes, marchands et paysans, Karthala, Éd. de l'ORSTOM, Paris, 1993, p. 38

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Aka Konin, Les instruments de musique – Koulango (région nord-est de la Côte d’Ivoire), Tervuren: Musée royale de l’Afrique centrale, 2007. ISBN 978-9-0747-5232-9 (copie en ligne)
  • (fr) Benoît Kouassi Kouman, Le chant et la musique dans la culture et la vie sociale des Abron-Koulango, Institut catholique, Paris, 1983, 344 p.(mémoire maîtrise de Sciences sociales)
  • (fr) Benoît Kouassi Kouman, Conflit d'identité culturelle né de l'évangélisation : valeurs traditionnelles Abron-Koulango confrontées aux valeurs du christianisme : expérience de la région de Tanda, EHESS, Paris, 1984, 204 p. (mémoire de diplôme)
  • (en) James Stuart Olson, « Kulango », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 311-312 (ISBN 9780313279188)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Côte d'Ivoire : Koulango : musiques traditionnelles (Jos Gansemans, Konin Aka, collecteurs), Fonti Musicali, Bruxelles ; distrib. M10 Musidisc distribution service, 2004, 63' (CD + brochure)

Sur les autres projets Wikimedia :