Jourdain de l'Isle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jourdain de l'Isle, dit le Jeune, fut un seigneur gascon, neveu par alliance du pape Jean XXII, fondateur en 1284 de la bastide de Vianne avec le roi d'Angleterre Édouard Ier, qui finit pendu au gibet de Montfaucon le 22 mai 1323

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation de Vianne[modifier | modifier le code]

Fils d'Indié, sœur de Vianne de Gontaut-Biron, et de Jourdain V seigneur de l'Isle, frère de Bernard Jourdain IV seigneur de l'Isle[1]. Il est seigneur de Cazaubon et de Cornillon. Il hérite de sa tante la totalité de ses biens dont le château de Mongaillard et ses dépendances. En l'honneur de celle-ci, il fonde une bastide au nom de Vianne, et signe avec le représentant du roi d'Angleterre en Aquitaine Édouard Ier, le sénéchal Jean Ier de Grailly l'acte de paréage en 1284. Il garde sur la bastide les droits de basse justice. Violent, il se querelle avec les moines et dévaste l'église[2]. Il s'est marié le 31 octobre 1299 à Agen avec Catherine de Grailly, dame de Gurson et du Fleix, de Landerron et de Sainte-Bazeille, fille de Pierre de Grailly, vicomte de Bénauges, et de Talèze de Bouville, demi-sœur de Pierre II de Grailly.

Vie dissolue[modifier | modifier le code]

Par la suite, il vole du bois dans la forêt de Bouconne et est poursuivi par la justice du roi à Toulouse, en 1301[3], puis en 1313[4]. Plus tard, accusé de meurtre et de viol, en dépit de la protection de son oncle le pape Jean XXII, il finira pendu le 22 mai 1323 après avoir été trainé à la queue d'un cheval au gibet de Montfaucon[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, des grands dignitaires de la couronne et des principales familles nobles du royaume, Volume 2, page 7, Arthus Bertrand libraire, Paris, 1822 (lire en ligne)
  2. Bottacin, L. (abbé), La bastide de Vianne, son origine. Son histoire. Nérac, Owen, 1979.
  3. http://www.archives.mairie-toulouse.fr/fonds/inventaire/articles/AA34/faa34_026.htm
  4. http://www.archives.mairie-toulouse.fr/fonds/inventaire/articles/AA34/faa34_061.htm
  5. Jean Favier, Les papes d'Avignon, Fayard 2008, p.121.