Joan Guinjoan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joan Guinjoan i Gispert (né le 28 novembre 1931 à Riudoms) est un compositeur et pianiste espagnol d'origine catalane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études au Conservatori superior de música del Liceu à Barcelone. En 1954, il s'installe à Paris et continue ses études à l'École normale de musique. Il reçoit également l'enseignement de Cristòfor Taltabull. Après plus de 250 récitals de piano, il abandonne sa carrière de pianiste dans les années 1960. Il se consacra alors à la composition. En 1962, il entre à la Schola cantorum à Paris. Il rentre définitivement à Barcelone l'année suivante.

En 1999 il reçoit la Creu de Sant Jordi, distinction décernée par la Generalitat de Catalogne.

En 2003 est créé au théâtre du Liceu son opéra Gaudí, sur un livret de Josep Maria Carandell.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Suite moderna (1960)
  • Sinfonía de la imperial Tarraco (1961)
  • Prélude no 1 (1961)
  • Prélude nº 2 (1961)
  • Momentos 1 (1961)
  • Fantasie en do (1961)
  • Escenas de niños (1961)
  • El pinell de Dal (1962)
  • Chez García Ramos (1962)
  • Tentación (1963)
  • Scherzo et trío (1963)
  • Rayo de luna (1963)
  • Prélude nº 3 (1963)
  • Peces bermejos (1963)
  • Nubes (1963)
  • Concierto pour piano et orchestre de chambre (1963)
  • Jour jusqu'au sang (1964)
  • Fantaisie pour clarinette et piano (1964)
  • Canto espiritual indio (1964)
  • Trois mouvementes pour piano, clarinette et percussion (1965)
  • Triptique pour quintette à vent (1965)
  • Tres pequeñas piezas (1965)
  • Miniaturas (1965)
  • Puntos cardinales (1966)
  • Células nº 1 (1966)
  • Células nº 2 (1966)
  • Monólogo de Orestes (1968)
  • Los cinco continentes (1968)
  • Dynamiques-Rythmes (1968)
  • Cinq études pour deux pianos et percussion 1968)
  • Células nº 3 (1968)
  • Trois pièces pour clarinette seule (1969)
  • Suite symphonique du ballet Los cinco continentes (1969)
  • Pentágono (1969)
  • Musica intuitiva (1969)
  • Fragmento (1969)
  • Duo pour violoncelle et piano (1970)
  • Bi-tematic (1970)
  • Magma (1971)
  • La rosa de los vientos (1971, révisé en 1978)
  • Tensión-Relax (1972)
  • Retaule (1972)
  • Diagramas (1972). Prix de la composition de la ville de Barcelone en 1972.
  • Tríptico de Semana Santa (1973)
  • Las moscas (1973)
  • Improvisación I (1973)
  • Ab origine (1974)
  • Trama (1975, révisé en 1983)
  • ''Música para violonchelo y orquesta (1975, révisé en 1980)
  • Acta est fabula (1975)
  • Variorum (1976)
  • Retorno a Cataluña (1976)
  • Por la esperanza (1976)
  • Duelo (1976)
  • Dígrafo (1976)
  • Tzakol (1977)
  • Magic (1977)
  • Koan 77 (1977)
  • El diario (1977)
  • Ambiente nº 1 (1977)
  • Phobos (1978)
  • La rosa de los vientos. Deuxième version en (1978). Prix de la composition de la ville de Barcelone en 1978.
  • G.I.C. 1978 (1978)
  • Divagante (1978)
  • Cadenza (1978)
  • Puzzle (1979)
  • Prisma (1979)
  • Phrase (1979)
  • Jondo (1979)
  • G.I.C. 1979 (1979)
  • Neuma (1980)
  • Microtono pour alto seul (1980)
  • Horitzo (1980)
  • Croquis (1980)
  • Au revoir, Barocco (1980)
  • Tensión (1981)
  • Trio per archi (1982)
  • Foc d'aucell (1982)
  • Diferencias (1983)
  • Concerto n° 1 pour piano et orchestre (1983). In memoriam Ernest Lluch.
  • Vectorial (1985)
  • Música para II (1985)
  • Contrapunto alla mente (1985)
  • Homenaje a Carmen Amaya (1986)
  • Concerto n° 1 pour violon et orchestre (1986)
  • Nocturno (1987)
  • In tribulatione mea invocavi dominum (1987). Dedicada a Pietat Homs.
  • Resonancias (1988)
  • Passim-Trío (1988)
  • Concerto pour basson et ensemble instrumental (Concierto para fagot y conjunto instrumental) (1989)
  • Concerto pour guitare et orchestre (1990)
  • Trencadis (1991)
  • Gaudí (1989-1992). Opéra dédié à Monique Gispert de Guinjoan, épouse du compositeur
  • Nexus (1993)
  • Trencadís (1994). Fragment symphonique du ballet, tiré de son opéra Gaudí
  • Self-Paráfrasis (1997). Dédié à Enrique Franco.
  • Symphonie no 2 Ciutat de Tarragona (1998). Dédiée à Montserrat Icart.
  • Pantonal (1998). En hommage à l'orchestre de Cadaqué, dédié à Isabel Guinjoan Cambra, nièce du compositeur
  • Bi-temàtic (1998)
  • Fanfarria (1999). Dédié à l'Orchestre symphonique de Barcelone.
  • Autógrafo (1999).
  • Díptico para 8 violonchelos (2000). Dédié à Jacques Bernaerd.

Notes et références[modifier | modifier le code]