Ernest Lluch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ernest Lluch
Fonctions
Ministre de la Santé et de la Consommation d'Espagne
3 décembre 198226 juillet 1986
Président du gouvernement Felipe González
Gouvernement González I
Prédécesseur Manuel Núñez Pérez
Successeur Julián García Vargas
Biographie
Nom de naissance Ernest Lluch i Martín
Date de naissance 21 janvier 1937
Lieu de naissance Vilasar de Mar (Espagne)
Date de décès 21 novembre 2000 (à 63 ans)
Lieu de décès Barcelone (Espagne)
Diplômé de Université de Barcelone
Université de Paris
Profession Économiste
Professeur d'université

Signature

Ernest Lluch
Ministres de la Santé de l'Espagne

Ernest Lluch i Martín, né le 21 janvier 1937 à Vilasar de Mar et mort assassiné le 21 novembre 2000 à Barcelone, est un homme politique espagnol, membre du Parti des socialistes de Catalogne (PSC).

Économiste et universitaire, il est élu député socialiste au Congrès des députés en 1977 et exerce les fonctions de ministre de la Santé de 1982 à 1986. À ce titre, il a fait voter la dépénalisation de l'avortement. Il se retire de la vie politique en 1989 et meurt assassiné par l'ETA onze ans plus tard.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Docteur en sciences économiques de l'Université de Barcelone, il poursuit ses études à La Sorbonne.

Il devient ensuite professeur adjoint à l'Université de Barcelone, mais fut arrêté plusieurs fois, avant d'être finalement expulsé de l'Université pour ses opinions anti-franquistes.

À partir 1974, il occupe un poste de professeur des universités d'économie à l'Université de Valence, puis d'histoire des doctrines économiques à l'Université centrale de Barcelone.

Par ailleurs, il a été recteur de l'Université internationale Menéndez Pelayo de Santander entre 1989 et 1995.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Le 15 juin 1979, il est élu député de la Barcelone au cours des premières élections démocratiques suivant la mort de Francisco Franco.

Réélu au Congrès des députés le 1er mars 1979, il devient, l'année suivante, porte-parole du groupe du Parti socialiste catalan, qui n'était pas encore allié avec le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE).

Après sa reconduction lors des législatives anticipées du 28 octobre 1982, Ernest Lluch est nommé ministre de la Santé et de la Consommation dans le premier gouvernement de Felipe González[1].

C'est sous son mandat, le 5 juillet 1985, qu'est promulguée la première loi de dépénalisation (partielle) de l'interruption volontaire de grossesse (IVG)[2].

Il conserve son siège de représentant de la province de Barcelone aux élections de 1986, mais n'est pas reconduit au sein du second cabinet González[3].

Il démissionne de son mandat parlementaire le 31 janvier 1989 et quitte la vie politique.

Assassinat[modifier | modifier le code]

Le 21 novembre 2000, Ernest Lluch est assassiné de deux balles dans la tête par l'organisation armée basque ETA dans le garage de son domicile. Son corps sera retrouvé une heure et demie plus tard[4].

Une fondation en sa mémoire a été créée à la suite de son assassinat.

Publications[modifier | modifier le code]

  • La pensée économique en Catalogne (1760-1849) (1973)
  • (ca) La via valenciana (préf. Vicent Soler), Catarroja, Afers, coll. « recerca i pensament »,‎ 2001, 2e éd. (1re éd. 1976), 395 p. (ISBN 84-86574-92-7)
  • La Catalogne vaincue du XVIIIe siècle (1996)
  • Les Espagnes vaincues du XVIIIe siècle (1999)
  • L'alternative catalane (1700-1714-1740) - Ramon de Vilana i Perias et Juan Amor de Soria : théorie et action autrichiennes (2000)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]