Jimmy Gaudreau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jimmy Gaudreau

Naissance 7 mars 1946 (68 ans)
Au village de Shannock,
dans la ville de Charlestown,
Rhode Island Rhode Island
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chanteur, auteur-compositeur-interprète
Genre musical Bluegrass.
Instruments Mandoline, guitare électrique.
Années actives 1969 à aujourd'hui.
Labels Rebel Records.
Site officiel Jimmy Gaudreau

Jimmy Gaudreau, né le 7 mars 1946[1], est un virtuose de la mandoline, et un auteur-compositeur américain qui écrit et interprète du bluegrass. Depuis 1969, il a joué avec les meilleurs musiciens de cette scène, et contribué à l'œuvre de à des groupes mythiques comme The Country Gentlemen, Tony Rice Unit, JD Crowe and the New South, Country Gentlemen Reunion Band. Il a aussi travaillé avec des groupes dont il était l'un des créateurs : Country Store, Spectrum, Chesapeake et Auldridge, Bennett & Gaudreau.

La bonhommie et la simplicité, ainsi que le plaisir qu'il démontre éprouver quand il joue de son instrument favori, caractérisent Jimmy Gaudreau. Plus de quarante ans de carrière lui ont permis de se tailler une réputation de franc-tireur de la mandoline Bluegrass, et de développer son propre style. Sa manière de jouer est d'abord caractérisée par la clarté et la précision. Certains experts l'associent néanmoins spontanément à celle que pratique Doyle Lawson[2].

Il travaille aujourd'hui surtout avec The Fine Group de Robin & Linda Williams, et en duo avec Moondi Klein. Il participe, au moins une fois par an, à un spectacle avec Orrin Star[3].

Biographie professionnelle[modifier | modifier le code]

Les débuts et les influences[modifier | modifier le code]

Le premier instrument que Jimmy Gaudreau pratiqua fut la guitare électrique. Il se produisit d'abord dans les bars des plages du Sud de Rhode Island avec un groupe nommé Jimmy G & The Jaguars. Son principal héros était alors Lonnie Mack[4].

Jimmy Gaudreau avoue qu'il est « un produit du boom du folk » et que le Kingston Trio, Peter, Paul & Mary et Chad Mitchell éveillèrent son intérêt pour la musique acoustique. Il devint mordu de bluegrass en écoutant Earl Scruggs, alors membre du duo Flatt & Scruggs, et décida d'apprendre à jouer du banjo. Pendant un bœuf, il s'essaya à la mandoline et ne l'a guère lâchée depuis sans toutefois renoncer à la guitare électrique[4].

Jimmy Gaudreau rencontra à cette époque Earl et Fred Pike, et joua dans le groupe The Twin River Boys que ce dernier avait fondé. Earl Pike était à l'époque l'un des distributeurs de Rebel Records dans le Nord-Est des États-Unis, et il recommanda Jimmy Gaudreau pour remplacer John Duffey lorsque les tentatives des Country Gentlemen, en 1969, de recruter Herschel Sizemore, échouèrent[4].

The Country Gentlemen et II Generation[modifier | modifier le code]

En décrochant la place de mandoliniste et de chanteur Ténor chez les Country Gentlemen qui comprenaient désormais Charlie Waller, Ed Farris, Eddie Adcock et Jimmy Gaudreau, ce dernier passa du circuit Bluegrass de Nouvelle-Angleterre à une renommée nationale et internationale, car le groupe était alors considéré comme l'un des meilleurs de ceux qui étaient présents sur la scène Bluegrass. Jimmy Gaudreau rappelle parfois les conseils amicaux qu'il reçut, à cette époque de John Duffey. Il se souvient aussi que son accent de Nouvelle-Angleterre qui était alors beaucoup plus prononcé qu'aujourd'hui rendait sceptiques les autres membres du groupe.

Eddie Adcock avait quitté The Country Gentlemen en 1970 pour tenter sa chance dans le Country rock en Californie. L'expérience n'ayant atteint qu'un succès très relatif, il créa, en 1971, un nouveau groupe, nommé II Generation[5], qui était destiné à devenir l'un des groupes phares du Newgrass, et dont les membres originaux étaient : Bob « Quail » White (ex-New Deal String Band), A.L. Wood, Wendy Thatcher et Jimmy Gaudreau[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Groupe ou artiste Titre Rôle Label
1965 Fred Pike, Bill Rawlings & The Twin River Boys (sans titre) Chant Ténor, mandoline Rebel Records (USA)
1969 The Country Gentlemen New Look, New Sound Chant Ténor, mandoline
1970 One Wide River to Cross Chant Ténor, mandoline
1971 Sound Off Chant Ténor, mandoline
1994 Chesapeake Rising Tide Chanteur, mandoline Sugar Hill Records
1995 Jimmy Gaudreau Live in Holland Chanteur, mandoline ZYX Music
1996 Chesapeake Full Sail Mandoline, choriste Sugar Hill Records
1997 Chesapeake Pier Pressure Mandoline, choriste, arrangeur Sugar Hill Records
2000 Auldridge, Bennett and Gaudreau This Old Town Chanteur, mandoline, mandola, producteur
2001 Auldridge, Bennett and Gaudreau Blue Lonesome Wind Chanteur, mandoline, mandola, producteur

Compilations[modifier | modifier le code]

Année Groupe ou artiste Titre Rôle Label

Témoignages de reconnaissance et trophées[modifier | modifier le code]

  • Le 6 février 2005, Jimmy Gaudreau a été accueilli au Temple de la renommée de la SPBGMA (en) "Society for the Preservation of Bluegrass Music of America" (Société pour la préservation de la musique bluegrass d'Amérique)[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Bluegrass Bios par Wayne Rice (ex musicien de Brush Arbor », sur le site de Wayne Rice (consulté le 26 mars 2011)
  2. (en) « "Emory Lester - The Man Behind the Black-Top Mando" (Emory Lester : L'homme derrière la mandoline à la table noire) par Ginny Hollon », sur Mandolin Magazin (consulté le 26 mars 2011)
  3. (en) « Le site officiel de Jimmy Gaudreau » (consulté le 26 mars 2011)
  4. a, b et c (en) « CoMando Guest of the Week : Jimmy Gaudreau (CoMando l'invité de la semaine : Jimmy Gaudreau) par Niles Hokkanen, le 12 janvier 2003 », sur Mandozin (consulté le 26 mars 2011)
  5. (en) « Bluegrass Masters, Eddie Adcock », sur le site de l'International Bluegrass Music Museum, Owensboro, Kentucky (consulté le 1er avril 2011)
  6. (en) « Stephen Thomas Erlewine & David Vinopal - All Music Guide - Eddie Adcock », sur le site de la DC Bluegrass Union (consulté le 1er avril 2011)
  7. (en) « An Unlikely Rebel; Jimmy Gaudreau (Un improbable rebelle : Jimmy Gaudreau) par Steve Romanoski », sur le site officiel de la SPBGMA (consulté le 26 mars 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]