Jessiko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jessiko est un robot poisson autonome de 22 cm développé par la société française Robotswim, une start-up dont le siège social est situé à Palaiseau en région parisienne.

Jessiko le robot poisson sur le pavillon de la France à l'Exposition Internationale Yeosu 2012

Historique[modifier | modifier le code]

Le projet Jessiko le robot poisson est lancé en 2005 par Christophe Tiraby, alors Ingénieur dans l'automobile[1].

En mars 2009, Christophe Tiraby quitte l'automobile et crée la société Robotswim pour industrialiser et commercialiser Jessiko.

En novembre 2009, "Jessiko le Robot Poisson" remporte le Grand Prix de l'Innovation de la Ville de Paris en catégorie Design[2].

Jessiko est présenté pour la première fois au public en conditions réelles lors du salon de la Robotique Innorobo en mars 2011.

Du 12 mai au 12 août 2012, Jessiko est présent sur le pavillon de la France à l'Exposition Internationale Yeosu 2012 en Corée du Sud[3].

Versions[modifier | modifier le code]

5 prototypes de ce robot ont été développés (V0 à V4)

La version industrielle commercialisée depuis 2012 est la Version 5.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Caractéristiques techniques
Longueur 22 cm
Largeur 9 cm
Hauteur 10 cm
Longueur du corps 13 cm
Poids 150 g
Autonomie 8 h









Usage[modifier | modifier le code]

Jessiko est actuellement utilisé dans le cadre d'opérations événementielles et pour la décoration de prestige (hôtels de luxe, restaurants, centres commerciaux, musées, discothèques, salles d'attente…).

Une future version de Jessiko sera disponible pour égayer les piscines des particuliers[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) La robolution française est en marche, L'expansion, 30 mars 2011
  2. (fr) Résultats du Grand Prix de l’Innovation de la Ville de Paris, Opinions Libres d'Olivier Ezratty, 2 décembre 2010
  3. (fr) Des poissons robots dans un aquarium en Corée, Le Figaro, 16 août 2012
  4. (fr) 100 Start-up où investir, Challenges, 4 avril 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]