Jean II de Salerne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean II de Salerne, surnommé Maledictus (mort en septembre 999) prince de Salerne de 983 à 999.

Règne[modifier | modifier le code]

Jean II de Salerne ou Jean II de Lambert (c'est-à-dire issu de Lambert), est un noble originaire de Spolète[1], nommé en 978 « Comte du palais » par Pandolf Ier de Bénévent afin d'assister dans son gouvernement son jeune fils Pandolf II de Salerne.

En 981, après la mort de Pandulf Tête de Fer, le jeune Pandolf est expulsé de Salerne par le duc Manson d'Amalfi, qui est reconnu comme prince par Othon II du Saint-Empire et qui associe immédiatement au trône son fils Jean Ier.

Le premier archevêque de Salerne est un certain Amatus qui obtient en 989 une bulle pontificale de Jean XV en ce sens toutefois ce dernier ne fait que confirmer les concessions faites par ses prédécesseur Jean XIV et Benoit VII et c'est ce dernier qui est à l'origine de la nomination d'Amatus comme archevêque, lorsqu'Othon II rentre à Rome en mars/avril 983 après la désastreuse campagne de Calabre où il a été vaincu par les Sarrazins en 982 lors de Bataille du cap Colonne. Après la mort d'Amatus le Jean XV renouvelle ses privilèges à son second successeur Grimoald[2].

En août 983, alors qu'Othon II s'apprête à revenir en Apulie par les Abruzzes, les Salernitains chassent Manson. Pandolf II étant mort en 982, ils proclament comme prince son tuteur Jean (II) de Lambert qui associe d'abord à son pouvoir en 983 son fils ainé Guy (mort en avril 988) puis son fils cadet Guaimar IV de Salerne qui lui succède à sa mort en 999[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. le nom de son père ou grand-père Lambert et celui de son fils Guy semble indiquer un lien avec la dynastie des Widonides de Spolète
  2. Gustave Schlumberger L'épopée byzantine au Xe siècle p. 503
  3. Venance Grumel Traité d'études byzantines La Chronologie I « Princes Lombards de Salerne » p. 421

Sources[modifier | modifier le code]