Jean-Joël Duhot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Joël Duhot est historien de la philosophie antique et professeur à l'Université Jean-Moulin - Lyon III[1], agrégé des lettres et de philosophie, docteur d'État.

Il est l'un des grands spécialistes français du stoïcisme et de la philosophie antique en général ainsi que de la pensée platonicienne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • La conception stoïcienne de la causalité, Vrin,‎ (1989) (ISBN 978-2-7116-0989-5)
  • Epictète et la sagesse stoïcienne, Bayard éditions,‎ (1996), réed. Albin Michel (2003) (ISBN 2-227-32510-0)(traductions: Italie, Espagne, Portugal, Brésil, Grèce).
  • Socrate ou l’éveil de la conscience, Bayard éditions,‎ (1999) (ISBN 2-227-32525-9)(traductions: Italie, Brésil).

Participation à des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

    • « Aristotélisme et stoïcisme dans le Peri kòsmou pseudo-aristotélicien », Revue de philosophie ancienne, 1990, n°2[A 1].
    • « Y a-t-il des catégories stoïciennes ? », Revue internationale de philosophie, 3/1991, n°178.
    • « L’authenticité des Catégories », Revue de philosophie ancienne, 1994, n°1.
    • « Du logos stoïcien au code génétique », in Logos et Langage, coll. sous la dir. de M. Fattal, l’Harmattan, 2003.
    • « Métamorphoses du logos. Du stoïcisme au Nouveau Testament », Centre Léon Robin, Les stoïciens, Vrin, 2005.
    • « Sulzer et l’esthétique musicale », collectif sur Sulzer, B. Deloche, P.U.L., 2005.
    • « Le stoïcisme, une métaphysique de l’information, ou le matérialisme impossible », Philosophie antique, 2005.
    • « La théorie stoïcienne de la perception », à paraître.
    • « Saint Augustin et la phronèsis », collectif sur la phronèsis, Vrin, 2007.
    • « Le Même et l’Autre, platonisme et pythagorisme dans la gamme du Timée », collectif, Ousia, Bruxelles.
    • « Socrate et Nietzsche », collectif sous la dir. de Mai Lequan.
    • « Platon et l’art un malentendu ? », Philosophia, Athènes, 2009.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Peri kòsmou » s'écrit en grec Περί κόσμου

Références[modifier | modifier le code]

Nuvola apps ksig horizonta.png Source de la liste des publications : fiche chercheur (curriculum Vitae) sur l'université Lyon III