Jacques de Meulles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques de Meulles
Fonctions
Gouverneur de la Nouvelle-France
10 mars 16851er août 1685
Monarque Louis XIV
Prédécesseur Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre
Successeur Jacques-René de Brisay
Intendant de la Nouvelle-France
9 octobre 168223 septembre 1686
Monarque Louis XIV
Prédécesseur Jacques Duchesneau de la Doussinière et d'Ambault
Successeur Jean Bochart de Champigny
Biographie
Date de naissance 1650
Date de décès 1703
Lieu de décès Orléans
Nationalité Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Religion Catholicisme
Intendants de la Nouvelle-France
Gouverneurs généraux de la Nouvelle-France

Jacques de Meulles est une personnalité française qui fut intendant de la Nouvelle-France (1682–1686) et gouverneur général (par intérim) en 1685. Il décède en mai 1703, probablement à Orléans en France[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques de Meulles devient intendant de la Nouvelle-France grâce à une alliance matrimoniale avec la fille de Michel Bégon, ce qui le rapproche de la famille des Colbert. Le poste qu'il occupe devait être, à l'origine, occupé par son beau-frère Michel Bégon (du même nom que son père), Colbert se révisa et nomma ce dernier aux Antilles, tandis qu'il nommait Jacques de Meulles à l'intendance de la Nouvelle-France. Il s'embarque pour la Nouvelle-France à La Rochelle en même temps que Le Febvre de La Barre, le nouveau Gouverneur général de la Nouvelle-France. Colbert et Louis XIV veulent à tout prix éviter de nouvelles querelles intestines entre le gouverneur et l'intendant, comme cela avait été le cas du temps de Frontenac. Une fois arrivés en Nouvelle-France, Meulles et Le Febvre de La Barre décidèrent de lancer une expédition vers l'ouest et la Baie d'Hudson pour lutter contre les Iroquois qui cherchaient à chasser les Français de l'ouest de la colonie, et pour développer le commerce avec les postes de traite anglais.
Sur le plan interne, ils luttent contre la corruption, surtout au sein du système judiciaire. Par ailleurs, il invente un ingénieux système, la monnaie de carte pour payer la solde de ses troupes, système qui devient le premier papier-monnaie des Amériques.
Si ses relations avec Monseigneur de Laval furent dès le début excellentes, celles avec le gouverneur Le Febvre de La Barre se détériorèrent après seulement quelques mois d'entente.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. W. J. Eccles, « MEULLES, JACQUES DE », dans Dictionnaire biographique du Canada en ligne, 2000, consulté le 15 février, 2010

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]