Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Febvre.
Joseph-Antoine Le Febvre
de La Barre
Image illustrative de l'article Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre
Fonctions
Gouverneur de la Nouvelle-France
16821685
Monarque Louis XIV
Prédécesseur Louis de Buade
Successeur Jacques de Meulles
Gouverneur général des Antilles
16661669
Prédécesseur Sieur de Chambray
Successeur Jean-Charles de Baas
Biographie
Date de naissance 21 février 1622
Lieu de naissance Valois
Date de décès 4 mai 1688
Lieu de décès Paris
Nationalité Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Religion Catholicisme
Résidence Château Saint-Louis, Québec
Gouverneurs généraux de la Nouvelle-France

Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre (1622-1688) fut gouverneur successivement de l'Auvergne, des Antilles françaises (1666 et 1667, puis par intérim jusqu'en 1669), puis de la Nouvelle-France (1682 à 1685)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Auvergne[modifier | modifier le code]

Guyanes et Antilles[modifier | modifier le code]

Nouvelle-France[modifier | modifier le code]

Il devient gouverneur de la Nouvelle-France au moment où le Roi veut regagner le commerce des fourrures, perdu au détriment des anglais, qui ont créé avec succès la Compagnie de la Baie d'Hudson, mais sans aller jusqu'à un conflit armé avec les anglais qui sont ses alliés politiques en Europe, ni donner trop de pouvoir aux coureur de bois français.

L'un des créateurs et promoteurs de la Compagnie de la Baie d'Hudson, Pierre-Esprit Radisson est pressenti en 1681 à Paris par le marchand canadien, Charles Aubert de La Chesnaye, associé au directeur de la Ferme d'occident, Jean Oudiette. La nouvelle compagnie veut utiliser sa connaissance de la région.

Charles Aubert de La Chesnaye reçoit l'année suivante une charte pour la traite des fourrures, la Compagnie de la Baie du Nord et organise une expédition pour fonder un établissement français à l'embouchure de la rivière Nelson. Radisson et Des Groseilliers, qui l'ont rejoint, arrivent à en prendre possession, grâce à une meilleure connaissance de la région et font de nombreux prisonniers, dont le gouverneur de la colonie anglaise, John Bridgar, et acquièrent une grande quantité de fourrures.

Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre a cependant décidé d'envoyer en France, pour que l'affaire y soit jugée, Pierre-Esprit Radisson souhaitant éviter de payer le quart sur les pelleteries[2].

Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre ne pût empêcher Pierre-Esprit Radisson de passer de nouveau au service de la Compagnie de la Baie d'Hudson en 1684, année à partir de laquelle il est soupçonné de mener des expéditions contre les quelques français présents dans la baie. Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre quitte la colonie l'année suivante et il est remplacé par Jacques-René de Brisay, qui arrive fin 1685 après un intérim de quelques mois. Le nouveau gouverneur va dès son arriver lancer une expédition contre Pierre-Esprit Radisson et la Compagnie de la Baie d'Hudson, en 1685, pour reprendre ses trois postes de traite des fourrures.

Famille[modifier | modifier le code]

  • Antoine I Lefebvre de La Barre, il achète en 1638 le château de La Barre, à Férolles-Attilly, à Jean de Lyonnes.
    • Antoine II Le Febvre de La Barre, prévôt des marchands de Paris entre 1650 et 1654
      • Joseph-Antoine III Le Febvre de La Barre,
        • François Le Febvre de La Barre, officier de marine et gouverneur de la Guyane,
          • Jean-Baptiste Alexandre Lefebve, seigneur de La Barre
            • François-Jacques Lefebvre de La Barre, capitaine d'artillerie, il doit vendre la seigneurie de La Barre à Jacques Agobert pour rembourser ses dettes le 13 janvier 1772.
            • François-Jean Lefebvre de La Barre, dit le chevalier de la Barre, né au château de La Barre, le 12 septembre 1745, exécuté à Abbeville le 1er février 1766.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. R. La Roque de Roquebrune, « LE FEBVRE DE LA BARRE, JOSEPH-ANTOINE », du Dictionnaire biographique du Canada en ligne, 2000, consulté le 15 février, 2010
  2. http://inventairenf.cieq.ulaval.ca:8080/inventaire/listPersonnageAlpha.do?letter=r

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Joseph-Antoine Le Fèbvre de la Barre, Description de la France equinoctiale, cy-devant appellee Guyanne, et par les espagnols, El Dorado, 1666
  • Jean Clodoré, Joseph-Antoine Le Fèbvre de La Barre, François d' Elbée, Relation de ce qui s'est passé, dans les isles & terre-ferme de l'Amérique: pendant la dernière guerre avec l'Angleterre, & depuis en exécution du traitté de Breda : avec un journal du dernier voyage du S. de la Barre en la terre-ferme, & isle de Cayenne, accompagné d'une exacte description du pays, mœurs & naturel des habitans, 1671
  • Joseph-Antoine Lefebvre de La Barre, Edmund Bailey O'Callaghan, Papers relating to M. de La Barre's expedition to Hungry Bay, Jefferson Co., 1684, 1849

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]