Jean Alexandre Cantacuzène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ioan A. Cantacuzène)
Aller à : navigation, rechercher

Jean Alexandre Cantacuzène (en roumain Ioan Alexandru Cantacuzino), né en 1829 et mort en 1897 à Bucarest, est un homme politique et savant roumain, membre du Căimăcămiei de trei (i.e : Caimacamiei de Trois) de Moldavie du 20 octobre 1858 au 5 janvier 1859.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Alexandre Cantacuzène est un descendant de Iordache (1634-1652) Grand Trésorier et Chef des Armées de Moldavie ancêtre de la « Branche moldave » de la famille. Il est le fils d'Alexandre Cantacuzène (17786-1832) et de Elisabeth Cantacuzène-Deleanu. Il fait ses études à Genève auprès de Rud Toepfer puis à Paris où il se spécialise dans la physique et les mathématiques. Revenu en Moldavie il devient ministre en 1857 et le 20 octobre 1858 il remplace l'un des trois caïmacans Ștefan Catargiu jusqu'au 5 janvier 1859.

Après l'union des principautés danubiennes il est ministre des finances entre février et avril 1870. Représentant diplomatique à Paris en 1870 et à Belgrade en 1872 il est enfin Directeur général des théâtres avant de se retirer de la vie publique en 1878.

Jean Alexandre Cantacuzène fut également le premier traducteur en français en 1880 des (de)Aphorismen zur Lebensweisheit, Aphorismes sur la sagesse dans la vie de Arthur Schopenhauer[1].

Il meurt à Bucarest en 1897.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Jean Alexandre Cantacuzène a épousé Zoé Sturdza : ils eurent une postérité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aphorismes sur la Sagesse dans la vie, Presses universitaires de France, « Quadrige », réédition Paris 1985 (ISBN 2-13-038749-7)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Michel Cantacuzène, Mille ans dans les Balkans, Paris, éditions Christian, 1992 (ISBN 2-86496-054-0)