Igbo-Ukwu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

6° 01′ N 7° 01′ E / 6.017, 7.017 La civilisation de Igbo-Ukwu se développe au Nigeria oriental au IXe siècle et Xe siècle. Elle se caractérise par son travail du cuivre (venu de l’Aïr) et ses bronzes à la cire perdue. Découverte accidentellement en 1938 par un villageois qui creusait un puits, elle ne peut être rattachée à aucune autre culture de la région, mais révèle l’existence d’un royaume puissant et raffiné.

Sépulture royale de Igbo-Ukwu[modifier | modifier le code]

L’homme est enseveli dans une fosse funéraire en bois, avec tous les insignes de sa puissance : coiffure tressée de perles, couronne de cuivre, pectoral, bracelets et anneaux de cheville, colliers de perles. Il est assis et tient un chasse-mouche. Cinq autres corps, probablement des esclaves, sont disposés sur le sommet de la chambre funéraire. On a également retrouvé à Igbo-Ukwu un sanctuaire ( ?) contenant de nombreux objets rituels en bronze et céramique. Tous ces objets sont de style africain, mais certains matériaux ont été importés de loin, comme les perles en verre, venues d’Égypte.