IPBX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans l'industrie des télécommunications, on désigne par PABX IP (PBX IP ou encore IPBX) un autocommutateur téléphonique privé utilisant le protocole internet (IP) pour gérer les appels téléphoniques d'une entreprise, en interne sur son réseau local (LAN). Couplé à des technologies de voix sur IP, les communications téléphoniques pourront être acheminées sur le réseau étendu (WAN) de l'entreprise.

PABX et PABX IP[modifier | modifier le code]

On utilise en général le terme « PABX IP » lorsque l'on cherche à distinguer un système de téléphonie sur IP des systèmes de téléphonie à commutation de circuits numériques traditionnels (PABX). Le PABX IP est l'évolution vers l'IP du PABX traditionnel.

Autrement, on parle simplement de PABX.

Fonctions prises en charge[modifier | modifier le code]

Les PABX IP visent à prendre en charge les mêmes services que ceux offerts par les PABX traditionnels, en général au minimum la quinzaine de services classiques (mise en garde, transfert, renvois, etc.) les plus fréquemment utilisés par 98 % des utilisateurs. Au-delà, la liste est variable selon le fournisseur et le modèle, de 50 services environ pour les micro PABX IP premier prix, jusqu’à 500 services et plus pour les systèmes haut de gamme utilisés dans les grandes entreprises : fonctions spécifiques à certains marchés nationaux (ex. filtrage patron secrétaire), fonctions centre d'appel, CTI, SVI, mobilité DECT multi cellules, fonctions hôtelières et hospitalières, possibilités d’intégration avec le système d'information et les applications métiers du client etc.

Différentes catégories de systèmes[modifier | modifier le code]

Le marché de la téléphonie privée se répartit en trois catégories :

  • Les systèmes traditionnels à commutation de circuits entièrement numériques, sur lesquels on peut raccorder des postes numériques et des terminaux analogiques. Selon l'institut Infonetics Research[1], ils ont représenté au niveau mondial environ 21 % du nombre total de lignes vendues en 2006, mais sont en déclin constant d'une année sur l'autre (29 % en 2005).
  • Les systèmes complètement IP sur lesquels on peut raccorder des soft-phones et des postes IP, ainsi que des terminaux analogiques au moyen de passerelles. Selon le même institut, ils ont représenté environ 16 % du nombre total de lignes vendues en 2006, en hausse par rapport à 2005 (11 %).
  • Les systèmes hybrides (numériques et IP) qui mélangent le meilleur des deux mondes. On peut raccorder les postes numériques et analogiques existants ainsi que des postes IP et des soft-phones comme ci-dessus, ce qui permet d'assurer une transition progressive vers l'IP pour satisfaire la base installée. Selon le cabinet Infonetics, ils ont représenté environ 63 % du nombre total de lignes vendues en 2006, en hausse par rapport à 2005 (60 %).

Les systèmes de la première catégorie correspondent aux « PABX traditionnels », tandis que les systèmes des deux autres catégories correspondent aux « PABX IP ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Logiciel IPBX[modifier | modifier le code]

  • Andrexen, logiciel IPBX
  • FONISK, logiciel IPBX basé sur Asterisk
  • KIPLINK, llogiciel IPBX basé sur Asterisk
  • CallBox[2]
  • CENTILE, logiciel IPBX
  • Amiritel, IPBX avancé et logiciels[3]
  • OpenPBX[4]
  • Asterisk (logiciel)
  • M2Msoft S5000 Enterprise[5]
  • trixbox (connu auparavant sous le nom d'Asterisk@Home)
  • Sipleo[6]
  • 3CX[7]
  • Epygi Quadro IPBX
  • OmniPCX Entreprise (OXE)

Sources[modifier | modifier le code]

  1. INFONETICS, “4Q06 Worldwide Enterprise Telephony Market Share and Forecasts”, février 2007
  2. Thinkro System CallBox, IPBX avancé
  3. IPPBX avancé, logiciel IPBX
  4. OpenPBX
  5. ( IPPBX avancé )
  6. sipleo pour windows
  7. 3CX