Hulusi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le hulusi (chinois simplifié : 葫芦丝 ; pinyin : húlúsī ; signifiant calebasse (葫芦) de soie () (ou soyeuse)) est un instrument à vent à anche libre de culture dai, composé d'une calebasse et de tubes de bambou. Le son est proche de celui d'une clarinette. C'est un cousin du pungi indien.

Il est à l'origine un instrument de la minorité dai (de culture thaïlandaise), dans la préfecture autonome dai de Xishuangbanna, au Sud de la province du Yunnan, en Chine. Il est aujourd'hui assez répandu dans la province du Yunnan, et connu dans tout le pays.

Facture[modifier | modifier le code]

Hulusi

Trois tubes sortent de la calebasse. Le central, le plus long, comporte des trous, bouchés avec les doigts. Dans certains hulusi, le tube central peut se détacher du reste pour se transformer en une flûte traversière.

Selon les modèles, un ou deux des autres tuyaux contiennent un bouchon amovible : ce sont des bourdons qui produisent un son lorsque le bouchon est enlevé.

Jeu[modifier | modifier le code]

L'utilisation (doigté et façon de souffler) est la même que celle du bawu et est relativement proche des flûtes à bec et fifre occidentaux. Le bourdon n'est généralement pas utilisé est reste donc bouché la plupart du temps.

Contrairement à son cousin indien, il n'est pas utilisé en son continu à la façon d'une cornemuse. La plupart des partitions oscillent entre sons continus et interrompus, de la même façon que dans les musiques européennes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (zh) 葫芦丝 巴乌 实用教程 (hulusi, bawu - étude d'utilisation appliquée) - ISBN 7-105-05350-X / J.453