Honghuzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Des honghuzi durant la bataille de Mukden.

Les honghuzi (红胡子, littéralement « Barbes rouges ») sont des bandits chinois agissant dans les zones frontalières entre la Russie et la Chine, c'est-à-dire dans le sud-est de la Sibérie, l'Extrême-Orient russe, et la Chine du Nord-Est (plus tard appelée Mandchourie). Le mot est parfois retranscrit en hong huzi, hong hu zi, hunghutze, hun-hutze, etc. Il y a également une translitération commune avec le mot russe khunkhuzy, (et une dérivation régressive pour le singulier khunkhuz).

Résistance à l'occupation étrangère[modifier | modifier le code]

Vers la fin du XIXe siècle, les honghuzi harcèlent les Russes dans leurs efforts de construction du chemin de fer de l'Est chinois et attaquent généralement les troupes russes en Mandchourie[1]. Les honghuzi participent à la révolte des Boxers contre l'alliance des huit nations, et mènent une guérilla après l'invasion russe de la Mandchourie (en). Les honghuzi sont principalement d'origine chinoise[2]. La plupart sont des anciens soldats ou des travailleurs sans emploi[3]. En 1907, des honghuzi sont recrutés pour combattre les forces de la République de Chine dans le Nord-Est de la Chine[4].

Certains honghuzi, comme Lao Pie-fang, attaquent également les forces japonaises durant leur invasion de la Mandchourie et leur pacification du Mandchoukouo. Un officier japonais dit à Fred Arthur McKenzie que « les voleurs venaient parfois et tiraient des coups de feu dans nos maisons la nuit. Si nous ne faisions pas d'épais murs de terre autour, ils nous tueraient[5] ».

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lanxin Xiang, The Origins of the Boxer War: A Multinational Study, Routledge,‎ 2003 (ISBN 0-7007-1563-0), p. 156
  2. (en) Railways and the Russo-Japanese War: transporting war, Taylor & Francis,‎ 2007 (ISBN 0-7146-5721-2, lire en ligne), p. 53
  3. (en) Man and Mystery in Asia, Kessinger Publishing,‎ 2005 (ISBN 1-4179-1071-2, lire en ligne), p. 156
  4. (en) Phil Billingsley, Bandits in Republican China, Stanford University Press,‎ 1988 (ISBN 0-7007-1563-0), p. 239
  5. (en) Fred Arthur McKenzie, The unveiled East, PRINTED IN GREAT BRITAIN, E.P. Dutton and company,‎ 1907 (lire en ligne), p. 114NEW YORK E. P. DUTTON AND COMPANY 31 WEST TWENTY-THIRD STREET 1907 Original from Harvard University Digitized Mar 26, 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]