Hŭngnam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hŭngnam-kuyŏk)
Aller à : navigation, rechercher

39° 50′ N 127° 36′ E / 39.83, 127.6 ()

L’hôtel Majon

Hungnam (hangeul 흥남구역, hanja 興南區域, McCune-Reischauer: Hŭngnam-kuyŏk, romanisation révisée: Heungnam-guyeok) était jusque fin 2005, une ville portuaire située sur la côte orientale de la province du Hamgyong du Sud en Corée du Nord, sur la mer du Japon (coréen: mer de l'Est). Elle n'est distante que de 12 km de la ville de Hamhung, située plus à l'intérieur des terres.

Couvrant une superficie de 250 km², la ville de Hungnam a une population de 200 000 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

La côte à Hungnam

Au début des années 1940, Hungnam a été le site du premier cyclotron asiatique connu. Il s'agissait d'une des composantes du programme atomique japonais, resté inachevé. Après la reddition japonaise en 1945, il a été saisi par les troupes soviétiques[1].

Pendant la guerre de Corée, la ville de Hungnam a été la cible d'une attaque aérienne majeure des troupes onusiennes conduites par les États-Unis le 31 juillet 1950, au cours de laquelle plus de 500 tonnes de bombes furent lâchées sur la ville[2]. La ville de Hungnam a été détruite à plus de 80 % pendant la guerre de Corée[3].

C'est ensuite depuis Hungnam qu'ont été évacuées plus de 100 000 soldats des Nations-unies et des civils nord-coréens en fuite, fin décembre 1950. Il s'agit d'une des plus importantes opérations d'évacuations de troupes par voie maritime de l'histoire militaire[4].

Élevée au statut de ville en juillet 2001, elle est devenue depuis fin 2005, l'un des arrondissements (ou cantons) qui constituent la ville de Hamhŭng[5].

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

L'arrondissement (ou canton) de Hŭngnam est composé de seize quartiers (tong) et de deux communes (ri).

Quartiers[modifier | modifier le code]

  • Chakto (작도동 ; 鵲島洞)
  • Ch'ŏngi (천기동 ; 天機洞)
  • Hatŏk (하덕동 ; 荷德洞)
  • Honam (호남동 ; 湖南洞)
  • Hunong (후농동 ; 厚農洞)
  • Naeho (내호동 ; 內湖洞)
  • P'unghŭng (풍흥동 ; 豊興洞)
  • Ryujŏng-1 (류정1동 ; 柳亭1洞)
  • Ryujŏng-2 (류정2동 ; 柳亭2洞)
  • Ryujŏng-3 (류정3동 ; 柳亭3洞)
  • Sŏho-1 (서호1동 ; 西湖1洞)
  • Sŏho-2 (서호2동 ; 西湖2洞)
  • Songsang (송상동 ; 松上洞)
  • Tŏk (덕동 ; 德洞)
  • ŭngbong-1 (응봉1동 ; 鷹峰1洞)
  • ŭngbong-2 (응봉2동 ; 鷹峰2洞)

Villages[modifier | modifier le code]

  • Majŏn (마전리 ; 麻田里)
  • Saemaul (새마을리 ; 새마을里), anciennement Rŭngdong (릉동리 ; 陵洞里)

Économie[modifier | modifier le code]

L’usine d’engrais

Un large complexe d'engrais chimiques est implanté à Hungnam. Reconstruite après sa destruction par les Américains pendant la guerre de Corée, la plus importante usine d'engrais de Corée du Nord compte 5 000 ouvriers. Sa production, tombée de 850 000 tonnes dans les années 1980 à 87 000 tonnes en raison de la pénurie d'énergie, a connu une reprise en 2006 selon Philippe Pons du quotidien Le Monde[6].

D'après le site globalsecurity.org, Hamhung abriterait aussi des usines d'armes chimiques[7].

La région de Hungnam compte d'importants gisements en uranium[8].

Éducation et culture[modifier | modifier le code]

Hungnam abrite une université d'ingénieurs en chimie.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Weapons of Mass Destruction: Hungnam », Global Security.org (consulté le 24 janvier 2006)
  2. Source : Bruce Cumings, « Mémoires de feu en Corée du Nord », in Le Monde diplomatique, décembre 2004 [1]
  3. Source : Bruce Cumings, sur le site suivant [2]
  4. Source : l'histoire de la Corée sur le site www.assoc.orange.fr
  5. 조선일보 NKchosun_com - 지리 - 행정구역 개편 일지
  6. Source : Philippe Pons, in Le Monde
  7. Voir le site globalsecurity.org
  8. Source : « La Corée du Nord est autosuffisante pour la production d’uranium, grâce aux gisements considérables de la RPDC dans les régions de Unggi, Pyongsan et Hungnam », sur le site de l'association d'amitié belgo-nord coréenne « Korea is one » [3]

(en) Cet article est partiellement issu d'une traduction de l'article en anglais sur Wikipedia Hungnam