Hôtel de ville de Londres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hôtel de ville de Londres
London City Hall
City.hall.london.arp.jpg

La Mairie de Londres, vue depuis le Tower Bridge.

Présentation
Nom local
London City Hall
Architecte
Date de construction
Destination actuelle
Géographie
Pays
Région
Nation
Villes du Royaume-Uni
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Angleterre
voir sur la carte d’Angleterre
Red pog.svg
Localisation sur la carte du centre de Londres
voir sur la carte du centre de Londres
Red pog.svg

L'hôtel de ville de Londres (London City Hall en anglais) est le siège du Greater London Authority et de ses organes que sont le maire de Londres et la London Assembly. Dessiné par l'architecte Norman Foster, il se situe sur la berge sud de la Tamise près du Tower Bridge dans le district de Southwark (quartier de Bermondsey) et a été inauguré en juillet 2002.

Le bâtiment a la forme d'un bulbe, spécialement dessiné pour réduire sa surface et ainsi favoriser les économies d'énergie. Sa forme a souvent été comparée à celle du casque de Dark Vador, à un casque des Daft Punk, à un œuf mal formé, à un cloporte ou encore à un casque de moto. L'ancien maire de Londres, Ken Livingstone, lui a donné le surnom de « glass testicle » (testicule de verre)[1]. Les architectes avaient imaginé ce bâtiment comme une sphère géante suspendue au-dessus de la Tamise mais ont finalement choisi une forme plus conventionnelle. Cependant, le bâtiment ne possède pas de façade avant, ni de façade arrière comme un bâtiment classique et sa forme dérive de celle d'une sphère. Il mesure 45 mètres de haut (10 étages). Le bâtiment a été construit pour être le plus « vert » possible. En effet, il est directement exposé au rayon du soleil. Sa forme géométrique, dérivée d’une sphère, ainsi que les fonctionnalités internes du bâtiments ont été pensées de manière à fournir le meilleur rendement énergétique. On estime que le bâtiment consomme 1/4 de l’énergie consommé par un bâtiment classique de la même taille. De plus, il utilise de l’eau froide provenant du sol pour se ventiler (pas de ventilation électrique). Une fois servie pour la ventilation, cette même eau est injectée dans les chasses d’eau des toilettes. Dans les bureaux, la chaleur dégagée par les ordinateurs et les lumières est recyclée.

Depuis août 2007, des panneaux solaires ont été installés.

Intérieur de la Mairie de Londres

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :