Goz Beïda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

12° 13′ 25.24″ N 21° 24′ 52.51″ E / 12.2236778, 21.4145861 ()

Entrée du tata de Goz Beïda (photo de 1918)

Goz Beïda est une petite ville de l'est du Tchad.

Elle est le chef-lieu de la région du Sila et du département du Kimiti.

Géographie[modifier | modifier le code]

Goz Beïda signifie "dûne" blanc en Arabe dialectal soudano-tchadien. En effet la ville s'étale ombragée de quelques grands arbres, sur du sable blanc entouré de rochers ocres. Le Dar Sila est bordé au Nord par le Ouaddi Batha, à l'Est par le Ouaddi Kadja, qui forme la frontière soudanaise, et au Sud par le Bahr Azoum.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est le lieu de résidence du Sultan des Dadjo. Le tata de Goz Beïda est le palais de ce Sultan. Les Dadjo (singulier Didjaï) sont un peuple pacifique et islamisé du sud du Ouaddaï, province centrale de l'est du Tchad.

Économie[modifier | modifier le code]

Le marché était le lieu d'échange entre les peuhls nomades et les sédentaires dadjos. Le Dar Sila est traversé aussi, deux fois par an, par les arabes Salamat en "transhumance". L'est du pays subit le passage des trafiquants soudanais d'ivoire, de poils de girafe, de cornes de rhinocéros voire d'esclaves, qui peuvent aussi voler les bovins pour les revendre au marché de Birao en RCA.

Éducation[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires :

Jumelage[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]