Gley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sol à gley
L'oxydation du fer donne des tâches orangées dans les couches de gley.

Un gley (du russe gleï), ou sol à gley, est un type de sol hydromorphe ou horizon (G) à engorgement prolongé par une nappe phréatique d'eau, privée d'oxygène (anoxie), qui provoque des phénomènes d'anaérobiose et de réduction du fer, souvent très défavorables aux végétaux (asphyxie).

Les sols à gley présentent des couleurs bleu-vert gris en raison de leur localisation en zone humide. Lors de l'exposition à l'air, le gley devient tacheté de roux, de jaune ou d'orange, en raison de l'oxydation du fer présent dans le sol.

Formation[modifier | modifier le code]

Au cours de la formation des sols à gley (un processus connu sous le nom de gleyification), l'approvisionnement d'oxygène dans le profil du sol est limité en raison de la saturation en eau du sol. Les micro-organismes anaérobiques du sol maintiennent la respiration cellulaire par des solutions alternatives à l'oxygène libre en devenant des agents oxydants accepteurs d'électrons. C'est le plus souvent le cas lorsque le sesquioxyde de fer, oxyde ferrique est réduit en oxyde de fer(II) par l'élimination de l'oxygène. Ces composés minéraux réduits produisent la couleur typique du sol à gley. La rouille verte ou fougérite, un minéral hydroxyde double lamellaire ( LDH ) de Fe (II) et Fe (III) peut ainsi être trouvé dans les sols à gley.

Les sols à gley peuvent être collants et difficiles à travailler, en particulier lorsque la gleyification est causée par l'eau de surface, stagnante sur une couche peu perméable. Cependant, certains gleys d'eaux souterraines ont des horizons inférieurs perméables, y compris des sables, par exemple dans les creux humides des systèmes dunaires et dans certaines situations alluviales.

Les nappes souterraines des sols à gley se développent là où le drainage est mauvais parce que la nappe phréatique (nappe phréatique de surface) est élevée, tandis que la gleyification des eaux de surface se produit lorsque les précipitations ne s'écoulent pas librement à travers le sol. Un environnement réducteur existe dans les couches, qui deviennent saturés chiné gris-bleu ou brun en raison de leur teneur en fer ferreux et en matière organique. La présence de marbrures rougeâtres ou orange indique une ré-oxydation localisée de sels ferreux dans la matrice du sol, et est souvent associée à des canaux racinaires, des terriers d'animaux ou à la fissuration du sol pendant les périodes sèches.

Classification[modifier | modifier le code]

La plupart des classifications des sols divisent les sols à gley en :

  • gleys d'eaux de surface (également connu sous le nom stagnogleys) ayant un sous-sol lentement perméable, conduisant à une nappe d'eau "perchée",
  • et gleys propres, ou gleys d'eaux souterraines présents dans les sols creux ou bassins lorsque la nappe phréatique naturelle est constamment suffisamment élevée pour influencer le profil du sol.


Lien externe[modifier | modifier le code]

Plus d'information: TIPE de BCPST