Hydromorphie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'hydromorphie est une qualité de sol. Un sol est dit hydromorphe lorsqu'il montre des marques physiques d'une saturation régulière en eau.

La vie microbienne est alors « noyée » et la présence d'eau a également des conséquences physico-chimiques. Dans un sol argileux, l'hydromorphie se repère assez facilement.

Une zone hydromorphe se repère d'abord en fonction du paysage. Elles sont situées généralement sur les points topographiques bas ou aux abords des cours d'eau, des fossés. Une végétation caractéristique des zones hydromorphes permet généralement de les repérer (phragmites, roseaux...). En réalisant une coupe dans le sol, ou un sondage à la tarière, on peut identifier précisément les caractéristiques de l'hydromorphie :

  • Des taches rouille, qui correspondent au fer à l'état oxydé. Le sol n'est pas saturé en eau actuellement mais est susceptible de contenir de l'eau. On se trouve en période sèche. Présence d'une nappe qui remonte périodiquement.
  • Des taches bleu gris à vertes, qui correspondent au fer à l'état réduit. Le sol est saturé en eau, en condition anoxique (sans oxygène). On se trouve en période humide ou en présence d'une nappe permanente.
  • Des points noirs, qui correspondent aux précipitations ferro-manganiques.

Sols hydromorphiques[modifier | modifier le code]

Les sols souffrant d'hydromorphie sont généralement à dominante argileuse. Leur structure est souvent lourde et compacte et peut entraîner l'asphyxie racinaire d'une culture, et mort ou ralentissement de la vie microbienne hypogée ou infracryptogamique. De plus, cette situation peut conduire à la formation de substances toxiques par réaction d'oxydo-réduction, tel les ions Al3+, notamment dans les rizières, où les sols sont souvent gorgés d'eau. Cet excès d'ions Al3+ peut provoquer un stress à la plante, en provoquant un déficit en manganèse. Ces types de sols se caractérisent également par les fortes odeurs qu'ils dégagent, notamment en milieu marécageux, dues a la formation de méthane.

L'hydromorphie modifie les propriétés physiques du sol et ralentit son réchauffement au printemps. L'asphyxie racinaire induite empêche également les nodosités et la symbiose plante-bactérie rhizobium de s'installer. Cette symbiose est très importante en agriculture dans la fourniture et l'enrichissement naturel d'un sol en azote. En effet, la nitrification s'en trouve de même ralentie ou totalement bloquée car les bactéries qui en sont responsables n'ont alors plus d'oxygène.

Les solutions pour faire face à l'hydromorphie d'un sol sont :

Sources[modifier | modifier le code]

Cours d'agronomie de terminale agricole S.T.A.E. (Sciences et technologies de l'agronomie et de l'environnement, option technologies des systèmes de production).