Fresque de l'Ange blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Fresque de l'Ange blanc
Image illustrative de l'article Fresque de l'Ange blanc
Ensemble de la composition murale
Artiste Peintres grecs anonymes
Date Années 1230-1240
Type fresque
Localisation Monastère de Mileševa, Mileševo, près de Prijepolje (Serbie Serbie)
Coordonnées 43° 22′ 18″ N 19° 42′ 34″ E / 43.37167, 19.7094443° 22′ 18″ N 19° 42′ 34″ E / 43.37167, 19.70944  

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Fresque de l'Ange blanc

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Fresque de l'Ange blanc

La Fresque de l'Ange sur le tombeau du Christ, appelée aussi L'Ange blanc (en serbe cyrillique : Бели анђео ; en serbe latin : Beli anđeo), est une des fresques les plus célèbres de Serbie. Elle est conservée au monastère orthodoxe de Mileševa, près de Prijepolje, et date du XIIIe siècle.

Présentation[modifier | modifier le code]

La Fresque de l'Ange blanc se trouve dans l'église de l'Ascension du Christ du monastère de Mileševa, fondé dans les années 1230 par le roi de Serbie Stefan III Vladislav et célèbre pour avoir recueilli les reliques de Saint Sava, le fondateur de l'Église orthodoxe serbe.

L'église de l'Ascension du Christ au monastère de Mileševa

Elle fait partie d'une ample composition murale intitulée Mironosnice na Hristovom grobu (en serbe cyrillique : Мироноснице на Христовом гробу), les « porteuses de myrte au tombeau du Christ ». Peinte dans les années 1230-1240, en même temps que les fresques primitives de l'église, elle est caractéristique de la « période latine » de l'art byzantin. Elle a été exécutée par des peintres grecs anonymes, venus de Constantinople, de Nicée et de Thessalonique.

Détail de la fresque

Au XVIe siècle, elle a été recouverte par d'autres fresques, qui, paradoxalement, l'ont protégée des vicissitudes climatiques et des dégradations dues au temps. Elle a été redécouverte au XXe siècle, lors des campagnes de restauration de l'église et de ses peintures.

Postérité[modifier | modifier le code]

Vu l'importance de l'œuvre, une copie de la Fresque de l'Ange blanc est présentée à la Galerie des fresques (en serbe : Галерија фресака et Galerija fresaka), située dans le quartier de Dorćol, à Belgrade[1].

La Fresque de l'Ange blanc est une source d'inspiration pour de nombreux peintres serbes qui la revisitent périodiquement. Parmi ces artistes on peut citer Milan Konjović, qui, dans la « période byzantine » de son œuvre, en a donné une réinterprétation en 1986[2], ou encore, plus récemment, Nenad Bračić[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) « Galerija fresaka », sur http://rodoslovlje.com, Rodoslovlje - Site de la Société généalogique de Serbie (consulté le 23 avril 2013)
  2. (en) « Byzantine - White phase », sur http://konjovic.rs, Site de Milan Konjović (consulté le 23 avril 2013)
  3. (sr) « Nenad Bračić », sur http://www.casopishorizont.com, Horizont (consulté le 23 avril 2013)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :