Ferroplasma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ferroplasma est un genre d'archées acidophiles tirant leur énergie métabolique de l'oxydation du fer par l'oxygène O2 en libérant de l'acide sulfurique H2SO4. On les trouve notamment dans les drainages miniers acides, particulièrement lorsqu'ils sont riches en pyrite (disulfure de fer FeS2) et que d'autres organismes des genres Acidithiobacillus et Leptospirillum ont abaissé le pH du milieu à un point où seuls des organismes acidophiles sont susceptibles de se développer.

Tout comme les organismes du genre Thermoplasma, ces espèces ne contiennent pas de paroi cellulaire. L'espèce Ferroplasma acidiphilum, qui appartient à ce genre, est ainsi un mésophile dont la température de croissance est d'environ 35 °C mais avec un pH optimal de développement de l'ordre de 1,7[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Référence NCBI : Ferroplasma (en)
  2. (en) Olga V. Golyshina, Tatiana A. Pivovarova, Grigory I. Karavaiko, Tamara F. Kondrat’eva, Edward R. B. Moore, Wolf-Rainer Abraham, Heinrich Lündorf, Kenneth N. Timmis, Michail M. Yakimov et Peter N. Golyshin, « Ferroplasma acidiphilum gen. nov., sp. nov., an acidophilic, autotrophic, ferrous-iron-oxidizing, cell-wall-lacking, mesophilic member of the Ferroplasmaceae fam. nov., comprising a distinct lineage of the Archaea », International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology, vol. 50, no 3,‎ mai 2000, p. 997-1006 (lire en ligne) DOI:10.1099/00207713-50-3-997 PMID : 10843038
  • (en) Golyshina OV, Pivovarova TA, Karavaiko GI, et al., « Ferroplasma acidiphilum gen. nov., sp. nov., an acidophilic, autotrophic, ferrous-iron-oxidizing, cell-wall-lacking, mesophilic member of the Ferroplasmaceae fam. nov., comprising a distinct lineage of the Archaea », Int. J. Syst. Evol. Microbiol., vol. 50 Pt 3, no 3,‎ 1 mai 2000, p. 997–1006 (lire en ligne). PMID : 10843038
  • (en) Madigan, M.T. and Martinko, J.M., Brock Biology of Microorganisms, 11th Ed., Pearson Prentice Hall,‎ 2005